Tous les ans, cela fait l'évènement. Pourtant on aimerait que la tradition s'arrête, qu'elle n'est plus lieu d'être. Cette année encore, Reporters sans Frontières publie son album vendu au profit des journalistes qui se battent pour la liberté d'informer.

Le combat est toujours d'actualité. En 2006, on compte déjà 6 journalistes tués et encore plus de 120 emprisonnés à travers le monde. Alors Reporters sans Frontières informe, manifeste, rabâche et tient bon. Ces albums, ils les éditent depuis 1992 : "Par leur biais, chacun peut découvrir les visages de ceux que nous défendons, l'histoire souvent tragique de ces journalistes qui méritent d'être aidés mais aussi de ceux que nous dénonçons pour avoir bafoué la liberté de la presse."

Cette année, Gilles Caron est mis à l'honneur. Tout un symbole. Cofondateur de l'agence Gamma à la fin des années soixante, il a couvert, en vrac, la guerre des Six jours, la guerre du Vietnam, les manifestations d'Irlande du Nord, les démonstrations de Prague, la révolution au Tchad, le conflit du Biafra et les évènements de Mai 1968, avant de disparaître un jour d'avril 1970 dans une zone khmer du Cambodge. Mort en faisant son métier.

Une carrière fulgurante

De sa carrière fulgurante, aussi courte que riche, l'histoire a retenu certains clichés, comme celui de Daniel Cohn-Bendit narguant un CRS de 68. L'album propose aujourd'hui de (re)découvrir ses photos, les plus connues et les autres. La silhouette de Twiggy sur l'esplanade du Trocadéro, la moue de Faye Dunaway, le quotidien des soldats américains au Vietnam : un mélange doux-amer d'instants passés à la postérité.

100 photos pour 8,90 euros, intégralement reversés à Reporters sans Frontières. 8,90 euros pour accomplir leur mission : assistance aux journalistes et à leurs familles, aux médias en difficulté, investigations sur le terrain, financement de frais d'avocats, accueil de journalistes contraints de fuir leur pays...

Publicité

8,90 euros pour faire reculer le totalitarisme et pour se souvenir d'un grand monsieur, ce n'est pas cher payé...

Publicité
Gilles Caron pour la liberté de la presse Disponible à partir du 3 mai chez les marchands de journaux, les grands surfaces et les librairies.8,90 € intégralement reversés à Reporters sans Frontières

Le site de Reporters sans FrontièresCe sujet vous intéresse ? Parlez-en sur notre forum !