Routine, maternité, ménopause, stress et autres coups durs, pilule ou traitement hormonal inadapté, diabète, dérèglement de la thyroïde... Si votre libido est en berne, les causes possibles sont multiples. Si, au départ, les femmes étaient plus souvent victimes du fameux "pas ce soir Chéri", les hommes sont en train de rattraper leur retard : "Depuis 5 ou 10 ans, les hommes sont de plus en plus concernés. Notamment à cause du stress, qui est un mal qui touche aussi bien les hommes que les femmes", explique le Docteur Christophe Marx (1), "Mais les femmes restent encore majoritairement touchées par la baisse de libido. Notamment parce qu'elles sont coincées entre différents rôles qu'elles ont parfois du mal à assumer : mère, épouse, travailleuse... ".

(1) "Mais où est passée ma libido ?", Docteur Christophe Marx, éd. Eyrolles, 14,90 €

Les problèmes de libido, c'est grave ?

Pas de panique

Avec, à la base, une différence fondamentale entre l'homme et la femme : "La femme a besoin de se sentir bien pour faire l'amour. Alors que l'homme a besoin de faire l'amour pour se sentir bien", résume le sexologue Christophe Marx. Une différence pas simple à dépasser. Mais inutile de paniquer pour autant. Car beaucoup d'idées reçues circulent encore. Exemple : la ménopause entraîne une baisse hormonale qui se traduit toujours par une libido en chute libre. "C'est parfois vrai, mais c'est loin d'être systématique" corrige Christophe Marx. Même chose pour l'âge qui entraînerait une forte baisse de l'activité sexuelle : "Il y a des hommes de 70 ans qui ont toujours une libido très développée ! Bref, il ne faut pas tirer de leçons définitives des généralités qu'on entend parfois".

Publicité
Quant à la grossesse, souvent pointée du doigt pour être moteur dans la baisse de désir, là encore rien n'est tranché. La preuve : "Au cours du second semestre de la grossesse, beaucoup de femmes ont très envie de faire l'amour. Ensuite, une fois que le bébé est là, c'est vrai que la femme crée une espèce de bulle avec son enfant, dans laquelle elle est comblée affectivement. Du coup son envie de faire l'amour baisse. Mais généralement, cela revient tout doucement au bout de quelques semaines". Rassurant !

Publicité
Publicité