Stilletto aux pieds, Marisa Acocella Marchetto menait une vie digne de ''Sex and the City'' quand on lui a annoncé sa maladie. La dessinatrice new-yorkaise a alors noirci les pages de ses carnets pour nous raconter sa traversée de la maladie dans une BD pleine d'optimisme et très ''fashion''.

Cancer and the City

New-Yorkaise et branchée Stilletto aux pieds, Marisa Acocella Marchetto menait une vie digne de ''Sex and the City'' quand on lui a annoncé sa maladie. La dessinatrice new-yorkaise a alors noirci les pages de ses carnets pour nous raconter sa traversée de la maladie dans une BD pleine d'optimisme et très ''fashion''.

Elle aurait pu apparaître dans un épisode de ''Sex and the City''.Comme Carrie Bradshaw, l'héroïne de la célèbre série, Marisa Acocella Marchetto voue un culte aux talons aiguilles. Cette jolie blonde dessine pour les fleurons de la presse américaine, l'illustre ''The New Yorker'' et ''Glamour''. A 43 ans, la jeune femme menait la vie survoltée et superficielle des branchées new-yorkaises. Jusqu'à ce jour d'avril 2004. En nageant, elle se découvre une boule au-dessus du sein gauche. Le diagnostic tombe : cancer.

Faire la peau au crabe Cancer and the City est le récit de son combat contre la maladie, commandé au départ par le Glamour US. Pendant onze mois, armée de son carnet d'esquisses et de son magnétophone, la dessinatrice va affronter la maladie et ses à-côtés. Les rendez-vous chez les spécialistes, le traitement trop lourd, mais aussi la trouille d'être quittée par son fiancé italien et ses problèmes de mutuelle. De l'autre côté de l'Atlantique, un an de traitement coûte près de 200 000 dollars...

Fashionista dans l'âme, Marisa commence chacune de ses séances de chimio avec une nouvelle paire de stilletos aux pieds et son rouge à lèvres fétiche, bien décidée à faire la peau au crabe, par tous les moyens.

Publicité

Lucide et universel Si cette BD - dites "roman graphique" pour avoir l'air chic - est un journal intime et dessiné, c'est aussi une chronique lucide de la société new-yorkaise, son culte de l'éphémère, ses greluches qui gloussent en sirotant des Manhattan. Et c'est l'histoire universelle d'une femme qui lutte contre la peur et la douleur.

Marisa Acocella Marchetto, ''Cancer and the City'', éditions l'Iconoclaste, 22.90 €.

Découvrez les planches de ''Cancer and the City''

Plus d'infos !

Publicité
Octobre rose sur le site de l'Institut national du cancer Essentielles, site de soutien aux femmes atteintes de cancer : www.essentielles.net Femmes avant tout, pour mieux vivre sa féminité dans la maladie : www.femmesavanttout.com Plume de femmes, le Blog-note des femmes touchées par le cancer : www.plumedefemmes.fr Etincelle, le site de l'association « J'ai un cancer. Et après. », une opération du Ministère de la santé

Publicité