''"A 125 mètres, tournez franchement à gauche"'' Et qu'est-ce que je vois, moi ? Mon mec qui obtempère, sans rechigner du tout. Comme je vous le dis. Si, si. Je vous raconte la séance où c'est moi qui assume le rôle du co-pilote, la carte IGN à la main ? Ah, vous connaissez déjà. Comme c'est étrange...

C'est qui cette poufiasse ?

C'est qui cette pouffiasse ?

''"A 125 mètres, tournez franchement à gauche"'' Et que vois-je ? Mon mec qui obtempère, sans rechigner du tout. Comme je vous le dis. Si, si. Bizarrement, quand c'est moi qui assume le rôle du co-pilote, la carte IGN à la main, ce n'est pas le même topo. Je vous décris la scène ? Ah, vous connaissez déjà ? Comme c'est étrange...

Publicité

Je vois. Vous connaissez cet état de suspicion générale : ''"A droite là, t'es sure ?"'' ''"Bien oui, je t'assure. Je suis l'itinéraire avec l'index"'' ''"Non, moi, je prendrais plutôt à gauche !"'' ''"Eh bien, prend à gauche mon chéri. Pas de problème. Moi je suis cool côté itinéraire tu sais. Et puis si cela peut faire 5 min de plus à passer avec toi, c'est un bonheur"'' Bon, là, c'est vrai, j'extrapole un peu. C'est en général beaucoup plus tendu et beaucoup moins sympa... ''"Pff, passes moi la carte."'' Monsieur s'arrête, soupire, m'arrache la carte des mains, la scrute, l'ausculte, redémarre en me fichant ladite carte sur la tête toute froissée. La carte, pas ma tête...

C'est qui cette poufiasse ?

Publicité
''"Continuez encore pendant 500 mètres"''... La voix a de quoi faire pâlir le plus rose des téléphones... "''Prenez la seconde à droite''"... Et ce petit air supérieur, genre jamais un mot plus haut que l'autre, pfffffff. Et voilà Superman qui va tout droit, et voilà encore Superman qui prend la seconde rue à droite. Béat. Que dis-je bienheureux : ''"J'aime bien savoir où je vais"'' arrive-t-il quand même à articuler dans son état de bonheur total et absolu... Mouais, et bien là mon coco, je ne garantis rien sur l'issue de cet itinéraire-là, mais l'autre pouffiasse qui ânonne l'IGN dans l'ordi de bord, elle, je l'attends au tournant.Non mais, franchement !
Publicité