Il y a ceux qui parcourent le monde. Et il y a ceux qui se coltinent leur récit de voyage ! On a tous subi la soirée diapo du tonton baroudeur, intarissable sur les tribus du fin fond du monde ou les vidéos barbantes du petit cousin un peu mythomane... Jalouses nous ? Oui peut-être.

Chiant qui comme Ulysse…

Il y a ceux qui parcourent le monde. Et il y a ceux qui se coltinent leur récit de voyage ! On a tous subi la soirée diapo du tonton baroudeur, intarissable sur les tribus du fin fond du monde ou les vidéos barbantes du petit cousin un peu mythomane... Jalouses nous ? Oui peut-être.

Publicité
Publicité
Ce sont ces aventuriers-là qui ont inspiré Matthias Deboureaux pour son manuel du parfait "exploraseur" ou "de l'art d'ennuyer en racontant ses voyages" !Petit bijou de cynisme, il relève les poncifs de ces conversations où chacun y va de son petit bout d'exotisme, se créant parfois une carrure de héros à peine fantasmée. "Faites vous conteur des situations tragiques, des rencontres", "dramatisez tout ce qui a "failli" vous arriver", et surtout ... "soyez très précis sur tout "! Très juste, ce petit livre ne nous donne malgré tout qu'une envie : voyager davantage !

De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages, de Matthias DebureauxEditions Cavatines, 6 euros.

Publicité