Des expos et un livre...
Décidément, l'année 2007, année du centenaire de sa naissance, est dédiée à Frida Kalho... Un magistrale rétrospective "Frida 100 anos" à l'Institut national des beaux-arts de Mexico, un première exposition des souvenirs de Frida et Diego, emmurés jusqu'alors, "Les trésors de la Casa Azul" au musée de la Casa Azul à Coyocàn, et maintenant, un livre "Frida Kalho par Frida Kalho" tout juste édité chez Christian Bourgeois (bravo à Christila Vasserot, traductrice)...

La Maison bleue
Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón est née le 6 juillet 1907 dans cette maison bleue, dans ce quartier populaire de Coyocàn, une petite ville proche de Mexico. Elle y a vécu de nombreuses années, d'abord avec ses parents, puis avec Diego. Elle y est morte en 1954.
C'est encore là qu'elle a écrit la plupart des lettres rassemblées dans "Frida Kalho par Frida Kalho", par Raquel Tibol, ancienne secrétaire de Diego Rivera, le grand peintre muraliste et deux fois époux de Frida. Des lettres, des télégrammes à ses ami(e)s, à ses amants, à ses médecins, à ses parents, à Diego bien sûr...

Diego mon enfant
Frida, tout le monde connaît. Elle est d'abord une artiste peintre mexicaine. Elle est aussi une femme au parcours insensé, blessée lors d'un accident de tramway à Mexico à l'âge de seize ans, elle souffrira toute sa vie des suites de ses blessures, obligée à de longues périodes d'alitement... Elle a encore été une femme engagée, une communiste, une femme "libérée" de corps et d'esprit, un témoin (des Surréalistes qu'elle écorne sauvagement, de l'impérialisme de Gringoland), une mexicaine, et surtout, surtout, une femme amoureuse (de Diego ; "mon enfant adoré")...

D'amour et de souffrance !

Bourré de grossièreté Dans Frida par Frida, on l'accompagne depuis ses 15 ans jusqu'à la veille de sa mort, en passant par le drame de l'accident, par ses mariages avec Diego, par ses aventures, pas ses doutes, ses fatigues et ses terribles douleurs, par ses enthousiasmes, ses amitiés, ses doutes, ses appréhensions, ses élans et ses coups de blues... Frida est terriblement vivante, sensible et surtout follement drôle avec son style inénarrable bourré de grossièretés, de mélanges de langues (français, anglais, espagnol) et de points d'exclamation !

Don't fais faux bond ! ''"Il n'y a décidément rien à attendre de ces enfoirés de capitalistes mielleux et fils de leur pu... ritaine de mère. ... /... What do you say Kid ? Please don't défile you et don't fais faux bond car je vous attend dans notre fourmillante et mésestimée Mexicalàn de la tunas."'' [Lettre à Bertrand D. Wolfe 24 mars 1936].

Publicité
Ce n'est pas un roman Si les premières pages sont difficiles, il faut sans cesse reprendre de la distance : "Non, ce n'est pas un roman, c'est vraie histoire terrible avec de vraies souffrances...", Frida a vite fait de nous emporter par sa fascinante vitalité et son attendrissante humilité.''"J'ai commencé à peindre... par ennui, car j'étais alitée depuis un an suite à un accident. .../... J'avis seize ans à l'époque et j'étais pleine d'enthousiasme à l'idée de faire des études médecine. .../... Comme j'étais jeune, ce malheur n'a pas tourné au tragique : j'avis assez d'énergie pour faire n'importe quoi au lieu d'étudier la médecine. .../... Des voyages que j'ai fait,... j'ai tiré deux choses positives : la nécessité de faire de mon mieux pour être moi-même, et l'amer constat que plusieurs vies ne me suffiraient pas à peindre comme je voudrais et autant que je voudrais."'' [Déclaration à la demande de l'Institut des beaux-arts de Mexico].

Vive Fisita, Friduchin, Frieda, Frieducha, Friduchita, Chicua, Chicuetta. Viva Frida !

Publicité

Plus d'infos !Frida Kahlo par Frida Kahlo : Ecrits de Frida Kahlo (Auteur), Christilla Vasserot (Traduction), Editions Christian Bourgeois, PPC : 29 €

En vente sur Amazon

Le DVD Frida, avec Salma Hayek, TF1 Vidéo, 12,90 €

Egalement en vente sur AmazonMusée Frida Kalho (Museo Frida Kalho) à Coyocàn

Expo "Les trésors de la Maison bleue" jusqu'au 30 octobre 2007