Les amants de Shan Sa sont des pions sur un échiquier de violence... Jeune écrivain Chinoise, elle est établie en France depuis 1989, date des événements Place Tien An Men. La guerre, la révolution, la conspiration les entraîne vers un gouffre mortel dont leur amour ne réchappera pas. Ni eux non plus.

L' amour en guerre

La joueuse de go a seize ans. Elle est étudiante. Elle est la plus joueuse la plus douée de la Place des Mille Vents. Son adversaire favori est un officier Japonais. Son pays, la Chine est au bord de l'implosion. Les troupes japonaises ont envahi la Mandchourie. Les révolutionnaires communistes lèvent leurs troupes... La joueuse de go est mélancolique et fiévreuse. Son amant s'est engagé dans la révolution. Ses parents perdent pieds. Sa sœur est mal mariée. Les cours sont bientôt finis. Il fait si chaud...

La Chinoise des Conspirateurs, Ayamei, est une icône. Elle est la jeune fille de cette photo qui a fait le tour de monde, la Place Tien An Men, les chars, les étudiants en révolte. Elle est réfugiée en France. Elle croise Jonathan dans le hall de son immeuble. Une rencontre anodine. Pas si certain. Deux mondes s'affrontent. Non, les personnages se multiplient et les conflits aussi. Les Conspirateurs est le dernier ouvrage de Shan Sa.

Deux ouvrages, deux époques différentes, mais une seule et même tragédie, l'amour en guerre.

Les amants de Shan Sa sont des pions sur un échiquier de violence... La guerre, la révolution, la conspiration les entraîne vers un gouffre mortel dont leur amour ne réchappera pas. Ni eux non plus.

Publicité
L'auteur est une jeune écrivain chinoise établie en France depuis 1989, date des événements Place Tien An Men. Shan Sa était un enfant poète en Chine avant d'être une femme écrivain à Paris. C'est Setsuko, épouse de Balthus, dont Shan Sa fut secrétaire, qui l'initiera à la littérature japonaise.
Publicité

De là, ce talent pour décrire des étoffes, l'imprimé d'un corsage, l'échancrure d'une robe... Don inégalable, sinon chez les plus grands : Mishima, Osamu, Yasunari, Yasuchi,

De là, cette sensualité intense pour dépeindre les scènes d'étreintes, érotiques à l'extrême.

De là, ce fatalisme empreint de cruauté et de nihilisme...

"''La vie est un songe et un mensonge''" récite Ayamei dans les premières pages du dernier opus de Shan Sa.

Les Conspirateurs de Shan Sa aux éditions Albin Michel18 €