Florence Le Bras, je l'adore. Flo, c'est ma Bridget Jones à moi. On se connaît depuis,... Pfff. Je cherchais une plume alerte, marrante, une plume de femme quoi. Pour raconter des histoires de bonne femme, parce que ça, justement, ça ne s'invente pas. Un copain me l'a présentée. Au début, j'ai douté. Probablement son air BCBG, mâtiné de NAP tailleur et collier de perles. Mais bon, "''il ne faut jamais se fier aux apparences...''".
Bien m'en a pris, pour preuve, j'ai eu du mal à survivre à la lecture de sa première chronique. Morte de rire, le clavier a réchappé de justesse à la noyade. C'était "Pourquoi pas un régime ?".

Bien voilà, la messe était dite, et le portrait de Dame Flo parfaitement brossé :
- une ménagère de plus de 50 ans, (bouh, mon Dieu, que ça passe vite...)

- une mère de famille nombreuse (3 adulescents, ça compte pour le double non ?),

- une épouse modèle (le mari, c'est Paulou, médecin de son état, handicapé des tâches ménagères, mais bricolo à ses heures, si, si. Vous voyez de quoi il s'agit ?),
 

- une super pro (un CV à rebondissement pour finalement devenir la mère poule, mais en free lance, d'auteurs en mal de succès ou d'écriture (c'est peut-être pire!) et auteur à ses heures d'œuvres qui n'ont pu vous échapper : "CV mode d'emploi", "Les prénoms de filles & de garçons", " Le Guide du Savoir Vivre (Marabout)" 'La Baronne n'a qu'à bien se tenir...), l'inénarrable "Mince alors !" (First) sans oublier les truculents, mais ô combien précieux mini bouquins de recettes à 2 euros de chez First "Les recettes d'Héloïse". Que des best sellers je vous dis.
une chroniqueuse (de chroniques à croquer) à ses heures. Pour mon plus grand bonheur (et ma plus grande hilarité aussi).

- une super copine : son quotidien est envahi de Maud, de Sonia; Axelle et Cie. Tiens, la Isabelle citée dans les remerciements, c'est peut-être moi. En tout cas, ses mails qui commencent toujours par Bellisa me réchauffent ardemment le cœur, la vie et tout le reste !
une insomniaque (of course, comment voulez-vous caser tout ça dans une journée normale ?).

 

"Marre d'être parfaite"

Et tout ça dans la grâce et la séduction. Hé oui, elle relève le défi de l'âge avec bonheur. L'œil bleu, le cheveu d'un doux blond et le pas alerte (bien oui, malgré les quelques kilos amassés négligemment au fil des ans... Mais bon, elle n'a jamais caché son fâcheux mais franc penchant pour la ripaille et autres bulles de champagne.)C'est à l'occasion d'un de nos déjeuners-grosse-marrade qu'elle me confia avoir été approchée par un éditeur très ami pour rassembler ses sulfureuses chroniques en un journal impertinent à la façon d'une Bridget J. de cinquante piges. Oui, on avait compris. L'idée était irrésistible. Le bouquin qui vient juste de paraître l'est tout autant !

Extraits savoureux : "C'est bien beau de se demander si Dieu existe, mais ce n'est pas ça qui nous dira ce qu'on va manger à midi." Les bonnes résolutions

"Mettez au moins le couvert."Paulou me demande où sont les assiettes. Cela fait au moins 15 ans que les assiettes sont dans le même placard. Pas difficile !Moi : "Dans la salle de bains, comme d'habitude !" Et toc, je ne suis pas mécontente de mon effet.

Paulou a eu cette phrase merveilleuse : "Je ne pense pas à ce qui me dérange."Quelques jours plus tard, au petit matin, après une soirée entre mais...Paulou vient me voir dans la salle de bain, atterré. "Tu as vu l'état de la cuisine ?" Sourire radieux de la ménagère prise en faute : "Je ne pense pas à ce qui me dérange.". Et toc !

Quand je suis seule, je m'enveloppe dans la robe de chambre de Mamie, mémère en diable, d'une couleur indécise mais tellement confortable. Quand il y a du monde, je porte de la soie, cœur croisé, avec fleurettes et volants. On a sa coquetterie.

"Mais je t'ai acheté (j'apprécie le TE) un aspirateur de compétition pour la fête des mères". Ou, merci, j'avais parlé dans la même soirée d'un sautoir Chanel et d'un aspirateur Darty. Lequel il a choisi ?  

Publicité
Publicité
Sonia, c'est une amie de toujours. Bien sûr, nos conversations changent : au lieu de se demander "Quelle couleur ton string ?" on est plutôt du genre : 'Tu prends quoi pour les aigreurs d'estomac". Désolée, je suis incapable de retranscrire le passage du mercredi 2 novembre "Je garde Baudouin", je vais noyer le clavier...Pareil pour jeudi 3 novembre.Pareil pour vendredi 4 novembre. Désolée. Z'avez qu'à le lire toutes seules. Vous verrez, ça délasse et surtout ça rassure. A Flo le mot de la fin "Zen, cool, imparfaite et pas fâchée de l'être!". Et toc !

Marre d'être parfaite (journal impertinent) de Florence Le Bras Leduc.S Editions, 12,90 euros.

 

A lire aussi

Tous les articles Housewife !et notre quiz "Quelle Desperate Housewife êtes-vous ?"

Et partagez vos expériences...

Les forums FemmesPlus