Les tartines retombent-elles toujours du côté du beurre ? Comment calculer vos risques de finir en enfer ? Comment mettre une grenouille en lévitation ? Les palourdes ont-elles une libido ?

Toutes ces questions absurdes ont des réponses 100 % scientifiques. Et ces recherches improbables sont récompensées par des Prix Nobel alternatifs, devenus cultes, les Prix IgNobel. Ils sont décernés chaque année par la communauté scientifique des Annales de la Recherche Improbable.
Bienvenue dans un monde délirant, absurde, parfois extrême, qui permet de comprendre, en s'amusant, les lois de l'univers. Voici le palmarès 2006 du meilleur et du pire des inventions scientifiques.

Physique
Deux garçons, pas du tout italiens, ont démontré pourquoi lorsqu'on casse un spaghetti, il se coupe au moins en trois parties, et non en deux. De leur côté, deux chercheurs français ont expliqué le comment du pourquoi des ondes élastiques qui augmentent le stress de la pâte et la font se craquer en miettes. Voilà, maintenant on sait !
Merci à Basile Audoly et Sébastien Neukirch !

Médecine
Le mystère du hoquet enfin élucidé ! La recherche consistait en découvrir comment guérir un patient atteint d'un hoquet interminable depuis trois jours. La réponse : un massage rectal digital. Simple et efficace, il détend le diaphragme responsable du hic !
Merci à Francis Fesmire, Majed Odeh, Harry Bassan, et Arie Oliven et à tous leurs cobayes.

Acoustique
Crrrrrrrrrrrrrriii... Mais pourquoi le bruit des ongles qui égratignent un tableau est t-il si désagréable ? Grâce à nos éclaireurs du quotidien, on sait que cela fait appelle à un réflexe archaïque : le crissement d'ongle rappelle le cri d'alerte des grands singes en cas de danger ! C'est le chimpanzé qui est en nous qui déteste cette torture.
Merci à Lynn Halpern, Randolph Blake et James Hillenbrand de nous rendre moins bêtes... (quoique !)

Chimie
Nous, "la vélocité ultrasonique qui est affectée dans le cheddar", on s'en fichait un peu à vrai dire... Mais eux, ils ont voulu comprendre... (oui, eux, ils étaient à trois, la chimie c'est compliqué !).
Merci à Antonio Mulet, Jose Javier Benedito, Jose Bon et Carmen Rossello

En 2005, le Prix IgNobel de chimie avait été décerné à une étude qui visait à savoir si les gens nagent plus vite dans le sirop ou dans l'eau. "Et alors ?", dites-vous ? Et bien l'expérience a véritablement été faite dans une piscine de 25 mètres avec 16 candidats ! On sait maintenant que l'on nage à la même vitesse, que ce soit dans l'eau ou le sirop.
Merci à Edward Cussler et à Brian Gettelfinger du Wisconsin.
 

Toujours en 2006...

Biologie Au rayon fromage encore, les savants (de Marseille ?) se sont demandés pourquoi les femelles moustiques anophèles sont autant attirées par la senteur du fromage Limburger que par l'odeur d'un pied humain ! Mais à qui étaient ces pieds ? Le prix de biologie a récompensé Bart Knols et Ruurd de Jong.

Mathématiques Serrez-vous pour la photo ! Cheeeese ! (Encore du fromage ?) Souriez ! Oui mais voilà le problème c'est qu'il y a toujours tatie Jacotte ou papy René qui ferment les yeux au moment du flash ! Deux mathématiciens ont calculé le nombre de photographies nécessaires pour être certains d'en obtenir une où tout le monde a les yeux ouverts !Merci à Nic Svenson et Piers Barnes.

Ornithologie A force de cogner, ça cogne ! Comment font donc les pics-verts qui jouent au télégraphe sur tous les troncs du monde pour éviter les maux de tête à la fin de la journée ? Le woodywoodpecker frappe les arbres près de 12 000 fois par jour, soit 20 fois par seconde, et ce sans décollement de la rétine, d'hémorragie ou autres dégâts du cerveau. Son secret : un petit cerveau et surtout un crâne spongieux. Merci Ivan Schwab !

Moins scientifiques, mais tout aussi "sérieux"...

Le prix Ignobel de la Paix Le prix a été décerné à Howard Stapleton. Pourquoi le méritait t-il tant ? Il a inventé un dispositif "antijeune" ! C'est un gadget qui émet des ultrasons désagréables que seules les oreilles jeunes et peu usées peuvent entendre. Du coup, ça éloigne la Méchaaaaannnte jeunesse des gentils adultes... Prix de la paix ? Pas sûr.

Publicité

Littérature Plein d'imagination, Daniel Oppenheimer a reçu ce prix pour son rapport sur les conséquences de l'utilisation inutile de mots trop longs.

En 2003, John Trinkaus de New York a reçu le prix littéraire pour avoir publié plus de 80 statistiques sur la vie quotidienne. Par exemple, le pourcentage de jeunes personnes qui portent la casquette sur le côté, le pourcentage de nageurs qui terminent leur entraînement dans la partie peu profonde comparé à la partie profonde ou bien le pourcentage d'acheteurs qui ont plus de 10 articles à la caisse "moins de 10 articles".

Publicité
Economie Gauri Nanda a remporté le prix avec son invention très très pratique : un réveille-matin qui fuit après la première alarme. Obligé de se lever pour le retrouver et stopper la deuxième alarme. Pratique okay, mais pourquoi "économie" ? Eh bien, puisqu'on sort plus vite du lit, on gagne en productivité dans la journée !

Découvrez le meilleur (ou le pire ?) de 15 ans d'igNOBELs dans notre article ici !Eurêka, le site de la science du quotidien !Le site de toutes les réponses à tous nos pourquoi utiles...ou non !

Livre : "Les Prix IgNobel : La science qui fait rire... et réfléchir" de Marc Abrahams et Stan Barets, aux Editions Danger Public.

 

Publicité