On a tous un jour ou l'autre abandonné un journal dans un train, oublié notre dernier livre de chevet sur un banc public ou encore récupéré un roman sur la table d'un bistrot... Mais désormais, c'est devenue une pratique codifiée, de plus en plus tendance : le ''bookcrossing''...

Faire voyager les livres
L'histoire commence aux Etats-Unis en mars 2001. Ron Hornbaker se passionne pour des sites Internet communautaires tels que wheresgeorge.com, qui retrace le parcours des billets de un dollar à partir de leur numéro de série ou phototag.org, qui fait circuler des appareils photos jetables à travers le monde avant d'en diffuser les clichés. Amoureux des mots, il décide alors de créer bookcrossing.com pour faire voyager les livres...

647 000 adeptes
Plusieurs années après, le concept fait toujours autant fureur avec plus de 647 000 membres actifs dont plus de 14 000 en France. Le principe révèle de vraies vocations avec, entre autres, la création d'un site franco-italien, d'un Wiki, de sites locaux, de blogs et de forums.

Manuel du "bookcrosseur"

Bookcrossing, mode d'emploi Pour devenir membre de la communauté, rien de plus simple. Il suffit de s'inscrire sur le site bookcrossing.com, de proposer une liste d'ouvrages à diffuser et de partir en quête de la perle rare... Fictions, polars, livres d'art et d'architecture ou même guides pratiques et touristiques, il est possible de tout proposer et donc de tout trouver !John, de Besançon, pratique le bookcrossing depuis six ans. "''C'est tout à fait par hasard que j'ai découvert le Bookcrossing. J'étais en vacances aux Etats-Unis et, dans un jardin, je suis tombé sur le roman d'Ira Levin'' Ces garçons qui revenaient du Brésil''.''"

Relâcher des livres... Depuis, John a "relâché" une trentaine de livres près de chez lui. "''J'en laisse à la cafétéria de l'université où j'enseigne. Mes lieux préférés : les bureaux de Poste et les mairies, là où il y a toujours beaucoup de monde. C'est très palpitant de relâcher un livre. Personnellement, je m'enfuie le plus loin possible de peur que l'on me rattrape pour me le rendre. [rires].''"

Publicité
Publicité
Une petite note dedans... Marie-Hélène, elle, choisit de faire le vide dans sa bibliothèque en "relâchant" ses livres sur la place publique. "''J'ai trop de livres. Les voir prendre la poussière, c'est criminel. Ils doivent profiter aux autres ! Je sélectionne consciencieusement les livres dont je me sépare. Si je ne m'en souviens pas, je les relis pour laisser une note à l'intérieur, donnant ainsi mes impressions.''"Bienvenue dans le monde des passeurs de pages, de mots, de lectures, des impressions, de critiques, de souvenirs, d'émotions... Vive les passeurs de livres.

Plus d'infos ! Le site officiel de BookCrossing Le Wiki du bookcrossing français Le site franco-italien du Passe-livre

Publicité