S'il est vrai qu'en France tout finit par des chansons, à Cannes, le groupe d'acteurs -Djamel Debbouze, Sami Bouajila, Roschdy Zem et Bernard Blancan- recevant le prix d'interprétation masculine pour "Indigènes" de Rachid Bouchareb a entonné "C'est nous les Africains", chant des tirailleurs maghrébins enrôlés dans la deuxième guerre mondiale qui avait pris récemment à l'Assemblée Nationale les allures délétères d'un chant raciste (associé à la Guerre d'Algérie et à l'OAS) entonné par Georges Frêche et applaudi par les membres du FN... Remise en place donc, d'un hymne guerrier aux paroles basiques et effrayantes (surtout quand on connaît la suite), et aussi d'un pan d'Histoire de la France et de ceux qu'elle appelait (et appelle) "ses enfants" seulement quand ça l'arrange(ait).

Chant d'amour aux femmes, "Volver", ce n'est que justice, a valu à Pedro Almodovar (en plus du Prix du Scénario) un chant d'amour de la part de "ses" femmes qui recevaient ensemble le Prix d'interprétation en lui envoyant baisers et louanges. Ces deux consécrations collectives, en d'autres temps, auraient pu sembler paresseuses, mais elles sont symptomatiques d'un Festival aux nombreuses œuvres chorales.

De même le thème principal que brassaient beaucoup de films cannois cette année (l'après onze septembre, la peur du terrorisme, la riposte et la guerre) est omniprésent dans ce Palmarès et notamment tout en haut avec le Grand Prix du Jury à Bruno Dumont ("Flandres") et la Palme d'Or à Ken Loach ("Le vent se lève"), doyen de cette manifestation placée par ses organisateurs sous le signe de la jeunesse.

Voici venu le temps...

Il faut d'ailleurs reconnaître que parmi les acteurs, actrices et metteurs en scène venus remettre des prix à leurs pairs, le seul vent de gaieté a été apporté par un autre jeune premier délicieux dans un numéro de charme et d'autodérision : Jean Rochefort ! Comme quoi l'ancienneté peut avoir du bon. Quant à la jeunesse, elle a été représentée haut et fort par le maître de cérémonie en costume croisé noir chemise blanche et cravate blanche, Vincent Cassel (mari de l'actrice "transalpine" Monica B.), qui, comme ma journaliste blonde disparue corps et bien dans la tourmente, cite Casimir dans le texte : "Voici venu le temps... des rires et des chants" a-t-il lâché sans ciller. Ce qui me permet, pour conclure et avant d'aller défaire les valises et masquer de fond de teint celles qui grisaillent sous mes yeux, de lancer ce cri d'espoir aux créateurs du monde entier : "A quand une adaptation sur grand écran de "L'ôle aux Enfants" ?", pour le 60e Festival de Cannes, du 16 au 27 mai 2007, ça ferait une super-méga-top ouverture !

Le Palmarès officiel

Palme d'Or "Le vent se lève" de Ken LoachGrand Prix du Jury "Flandres" de Bruno DumontPrix d'Interprétation Féminine Penélope Cruz, Carmen Maura, Lola Dueñas, Blanca Portillo, Yohana Cobo, Chus Lampreave pour "Volver" de Pedro AlmodovarPrix d'interprétation Masculine Jamel Debbouze, Samy Nacéri, Sami Bouajila, Roschdy Zem, Bernard Blancan pour "Indigènes" de Rachid BoucharebPrix de la mise en scène Alejandro Gonzales Iñarritu pour "Babel"Prix du Scénario Pedro Almodovar pour "Volver"

Prix du Jury "Red Road" de Andrea ArnoldPalme d'Or du Court Métrage "Sniffer" de Bobbie PeersPrix du Jury du Court métrage "Primera Nieve" de Pablo Aguero. Mention à "Conte de quartier " de Florence Miailhe Caméra d'Or "12h08 à l'est de Bucarest" de Corneliu Prumboiu (Quinzaine des Réalisateurs)

Autres prix

Publicité

Prix de la Semaine de la Critique Grand Prix : "Les Amitiés maléfiques" d'Emmanuel Bourdieu (France)Grand Prix Canal + du Court Métrage : "Kristall" de Christoph Girardet et Matthias Müller.

Publicité
Prix Un Certain Regard-Fondation Gan pour le cinéma " Luxury Car/Voiture de luxe " de Wang Chao(Prix spécial du Jury : "Ten Canoes" de Rolf de Heer Prix spécial du Président du Jury : "Meurtrières" de Patrick Grandperret.

Prix de la Jeunesse "Bled Number One" de Rabah Ameur-Zaïmeche

Prix du Jury œcuménique "Babel" de Alejandro Gonzales Iñarritu(Mention à "Z Odzysku" de Slawomir Fabicki)

Prix de l'Education Nationale "Marie-Antoinette" de Sofia Coppola

Publicité