Angel est Angelica Deverell. Un personnage extravagant, totalement immergé dans un prolifique et insolent don pour l'écriture, dans une volonté tenace et irrévocable d'accéder à ses rêves, la gloire et le paradis. François Ozon retrace la vie d'une héroïne d'Elisabeth Taylor, la vie d'une femme à la fois follement déterminée et fragile...

Angel, gloire et tragédie

Musique mélo et générique en lettres ourlées de rose... Le ton est donné. Flash back dans l'univers glamour du cinéma et incursion dans l'univers intime de l'écriture.Ozon ose un film en anglais. En hommage aux grands mélodrames hollywoodien des années quarante, en hommage à Elisabeth Taylor, auteur britannique de romans très féminins et particulièrement aigus... Angel est Angelica Deverell. Un personnage extravagant, totalement immergé dans un prolifique don pour l'écriture, dans une volonté tenace et irrévocable d'accéder à ses rêves, la gloire et le paradis. Angel a l'insolence de Scarlett, la perfidie de Bette Davis dans All about Eve et la même quête d'absolu que Charles Foster Kane...

On retrouve ici un personnage repoussant d'égoïsme et attachant de sensibilité, on retrouve aussi une maison extraordinaire, symbole d'enfermement... Tara, Xanadu. Ici, c'est Paradise. Angel enfant rêve d'habiter Paradise, comme cette autre Angelica, enfant fortunée qu'elle observe à la dérobée : "''Je veux rêver jusqu'à ce que cela devienne la réalité''".Angel habitera Paradise. Elle y bâtira sa vie avec méthode, elle y cloîtrera jusqu'à l'étouffement tout ce qui lui est cher, son écriture, sa mère, son mari et elle-même... Jusqu'à la mort bien sûr. Ozon poursuit et accompagne Angel dans sa quête infernale, du succès à la misère, du bonheur à l'abandon.

Publicité
Publicité
Angel refusera que l'on modifie le moindre mot de ses romans, et tant pis si le champagne se découche au tire-bouchon. Angel refusera d'avouer l'enfant qui ne naîtra pas à Esmé (trop beau Michael Fassbender), mais son amour sera brisé. Angel est ange et démon, elle est vaniteuse et naïve. Angel est forte et fragile, elle est femme et enfant. Interprétée par une magnifique Romolai Garai. Rt comme Citizen Kane, ses dernières paroles seront pour saluer la seule lumière de sa vie, ici, l'amour. Celui de Nora, sa fidèle compagne...

Le site de François OzonVoir la bande annonce sur FemmesPlus Vidéos !Donnez votre avis sur le film, sur les forums !