Blonde je suis...
Je suis blonde. Et forcément, quand on est blonde, on est "blonde"... Genre : "''Une blonde rentre dans une bibliothèque et elle dit :''
- "''Un coca, une frite et un BigMac''"
- "''Madame vous êtes dans une bibliothèque''"
- "''Ah ! D'accord" Elle reprend en chuchotant : "Un coca , une frite et un BigMac"...''
Je dois avouer que pour ma part, ces blagounettes ne m'ont jamais choquée, voire à peine vexée. Normal, toutes ces bourdes, hé bien, je les vis au quotidien... Pour preuve, le petit surnom, que je traîne comme un boulet depuis mon entrée en 6ème, c'est Perrine. Féminin de Perrin. Pour François Perrin. Le héros de "Le grand blond avec une chaussure noire" avec Pierre Richard. No comment.

Tout un concept
Je l'admets, être blonde, c'est tout un concept.
Des exemples ? J'en ai à la pelle... Je ne me souviens jamais où j'ai garé ma voiture dans le parking, et la fois d'après, j'oublie encore de noter ma place.
Je retourne presque chaque matin dans la salle de bain alors que je viens d'enfiler mes chaussettes.
Je me trompe régulièrement de sens dans le métro.
Il m'arrive assez fréquemment, après avoir passé un temps fou dans les rayons du supermarché, de ne pas trouver mon portefeuille à la caisse. Une fois rentrée, quand je m'apprête à ouvrir la porte et que je cherche mes clefs, je les sens tout d'un coup sagement rangé dans mon sac, à côté de mon portefeuille. Consternation et rebelote le supermarché...
Il y a pire.

Blonde et absurde

Naïveté légendaire Il s'agit de ma naïveté légendaire de blonde. J'ai en effet une fâcheuse tendance à croire tout ce que l'on me dit sans jamais le remettre en cause. Même le plus absurde. Exemple : Un jour, déjeunant dans un fast-food, je m'amuse encore à souffler dans ma paille pour enlever l'emballage, et bien sûr, sur mon amie avec laquelle je déjeune. J'atteins avec celui-ci son épaule et là, elle se met à hurler :- "''Aïe !''"- "''Oh désolée ! Je ne pensais pas... Tu as très mal ?''"- "''Mais non voyons, pas du tout ! C'est un bout de papier...''"- "''Bah oui, évidemment ! Je ne marche pas... Je courre.''"

Publicité
Anecdotes de blonde... Autre exemple :- "''Bon ma p'tite dame, ça va vous coûter chéro la réparation, parce que pour faire votre vidange, j'peux pas passer par en dessous, elle est trop p'tite votre Twingo. Il faut que je la démonte de l'intérieur. Alors bah faut payer plus, c'est normal, c'est la loi du capitalisme !''"- "''Euh, oui, si vous le dites...''"Et plus tard, à la maison...- "''Alors chérie, combien as-tu payé pour ta vidange ?''"- "''Oh une broutille, il m'a même fait une ristourne parce que, comme ça prenait plusieurs heures à cause de la taille de ma voiture. C'est vrai, ils y pensent pas les concepteurs quand ils...''" - "''Bon, combien ?''"- "''Euh, je ne sais plus exactement. 500 euros je crois, mais comme je t'ai dis, il m'a fait une ristourne de 2 %...''"

Publicité
Publicité