Et pourtant, on devrait être vaccinées depuis le temps (du Beau Serge ou Boucher...), Chabrol n'en démord pas. Il a pour seul et unique objet de dénoncer les us et coutumes de ce que nous avons probablement de plus exotique et dépravé à la fois, c'est-à-dire nos bourgeois...

Publicité