HGW XX 177 est un agent exemplaire de la Stasi (Staatssicherheit, Sécurité d'Etat). La féroce police intérieure de la RDA, l'Allemagne de l'Est. Pour preuve, il enseigne à l'université dudit établissement les rudiments et les arcanes de l'interrogatoire parfait.

La vie des autres

HGW XX 177 est un agent exemplaire de la Stasi (Staatssicherheit, Sécurité d'Etat). La féroce police intérieure de la RDA, l'Allemagne de l'Est. Pour preuve, il enseigne à l'université dudit établissement les rudiments et les arcanes de l'interrogatoire parfait. Normal, ayant pratiqué pendant des dizaines d'années et grâce à une armée souterraine et hyper active de 100 000 fonctionnaires et 200 000 informateurs recrutés parmi les16 millions de citoyens manipulés, la Stasi était devenue le maître es interrogatoire et manipulation... On sait par exemple que les artistes sont répartis en cinq groupes d'individus, à chacun s'applique un mode spécifique d'anéantissement, parfait et implacable.

Bref, HGW XX 177 enseigne à ses étudiants l'art de l'interrogatoire comme on enseigne la mécanique. Tout est précis, tout répond à des règles que l'on pourrait qualifier de scientifiques, et dont l'issue est fatale, efficace et implacable.

La vie de HGW XX 177 est comme son costume, grise, froide, mal coupée, mais elle semble lui convenir parfaitement... Peu importe, sa vie,tout comme lui, sont au service du Parti. Sa nouvelle mission est de surveiller Georg Dreymann, un des rares auteurs de théâtre encore présent et actif dans le pays. L'opération "Lazlo" est lancée... La mécanique de la surveillance aussi, impeccable et implacable.

Jusqu'à ce qu'un petit grain ne vienne se glisser dans l'âme de HGW XX 177. Certainement une croche insolente de la partition de la sonate "Pour un homme bon" jouée par Georg au piano lorsqu'il apprend la suicide de Jerska, son ami metteur en scène, interdit de travail depuis sept ans...

Publicité
Publicité
A l'heure où les citoyens de l'ex RDA disposent de la possibilité de consulter leurs dossiers (80 kilomètres de dossiers ) établis par la Stasi, pour y découvrir le plus effroyable comme le plus incroyable, ce premier film est une ode à l'humanité, à la création, à la liberté. Mais est-ce que l'on sait encore bien ce que cela signifie, nous les nantis de la terre...

Plus d'infos !

La vie des autres (Das leben der anderen), film allemand de Florian Henckel von Donnersmarck avec Ulrich Mühe, Sebastien Koch, Martina Gedeck, Ulrich Tukur. (2 h 17) Le site de La vie des autres

Toutes les bandes annonces ciné, ici !Les critiques FemmesPlus ciné...

Publicité