"Les hommes" est un one woman show signé et interprété par Stéphanie Bataille. Le sujet ? Une célibataire de 35 ans qui ne flashe que sur les hommes mariés de plus de 50 ans. Elle devient leur maîtresse, requinque leur moral en berne et puis après, il la largue. Le vieux prince charmant n'est pas tendre... Ce n'est pas drôle... Si, si, c'est hilarant !

Les hommes de Stéphanie

Mimiques hilarantes et répliques bien ciselées, Stéphanie Bataille signe ici son premier one woman show : "Les Hommes". Elle campe avec brio une célibataire de 35 ans qui ne flashe que sur les hommes mariés de plus de 50 ans. Elle est la maîtresse de service qui a pour rôle ingrat de rebooster les hommes au moral en berne avant de se faire larguer comme une vieille chaussette. Mais comme le dit Stéphanie : "Y'a toujours du positif dans le négatif". Rencontre à l'occasion de la 150e de son spectacle.

Femmes Plus : Votre spectacle parle de ces jeunes femmes qui raffolent des hommes mariés. Pourquoi ce choix ? Stéphanie Bataille : Beaucoup de journalistes m'avaient dit que c'était un sujet casse-gueule, mais je tenais à en parler. C'est quand même la première fois que le sujet est traité en one-woman-show, c'est dingue ! Pourtant, on connaît toutes des femmes, des copines, des collègues, qui ont des aventures avec des hommes mariés. J'ai décidé d'en parler avec beaucoup d'humour même si, au fond, la solitude des femmes de 35-40 ans est un sujet poignant.

Les femmes que vous décrivez jettent leur dévolu non seulement sur des hommes mariés, mais sur des hommes de 50 ans !

Oui, pour la simple et bonne raison que je me suis inspirée de ma propre vie et de celles de mes amies. Il faut reconnaître que l'homme de 50 ans est bourré de charmes ! Il a cette petite tempe grisonnante, ce teint buriné... En plus, le quinqua est aussi un homme d'expérience. Il a dépassé les envies mesquines des mecs de 30 ans qui ne pensent qu'à gagner du fric et regarder le foot à la télé !

Publicité

Dans votre spectacle, vous évoquez aussi la débâcle de la gauche après le 21 avril et le départ de Lionel Jospin. Ca vous tenterait la politique ?

Oui, beaucoup. J'aime dénoncer la réalité du quotidien, le tout sans méchanceté. La France d'aujourd'hui est à mon avis au bout du bout. Je ne sais pas où l'on va... Mais je pense que si l'on veut s'en sortir, il faut rétablir la notion de respect. Il faut arrêter de mentir, arrêter de faire des promesses si l'on ne peut pas les tenir ! Il faut lutter aussi pour le respect de l'environnement. Et puis moi, je ne supporte pas l'idée qu'à Paris, au 21ème siècle, il y ait des gens qui dorment sous des tentes... Pour tout cela, il faut continuer de se battre !

Publicité
Stéphanie Bataille : "Les Hommes", au Petit Palais des Glaces, 37 rue du Faubourg du Temple, Paris 10ème. Réservation : 01 48 03 11 36 Tarifs plein, 20 euros. Tarif réduit, 13 euros.Du mardi au samedi, à 20 h. Jusqu'à la fin du mois de juillet. Puis à la Comédie de Paris à la rentrée.

Le site du Palais des GlacesCe sujet vous intéresse ? Discutez en sur le forum !

Publicité