On croyait les Rolling Stones décatis, ne redescendant de leur cocotier que pour des tournées aux dimensions monstrueuses. Martin Scorsese nous prouve le contraire avec ''Shine a light'', le film de deux concerts donnés en 2006 au Beacon Theatre de New York. Un évènement énergique et rock'n'roll !

Les Stones sur grand écran

On croyait les Rolling Stones décatis, ne redescendant de leur cocotier que pour des tournées aux dimensions monstrueuses. Qu'arrivés à un âge honorable, usés par des années de défonce, ils préféraient passer leurs journées sur l'île Moustique ou aux Fidji. Martin Scorsese nous prouve le contraire avec ''Shine a light''.

Les Stones au millimètre Le réalisateur américain les a filmé deux soirs durant, à l'automne 2006, au Beacon Theatre, une magnifique salle de 2600 places à New York. Autant dire une boîte d'allumettes, compte tenu de leurs habitudes. Scorsese, l'homme de ''Taxi Driver'' et des ''Infiltrés'' - un fan de rock qui a si souvent choisi les chansons du groupe pour accompagner ses images - a installé seize caméras dans la salle pour capter l'énergie et l'essence des Stones, au millimètre près.

Quarante-quatre ans plus tard Les sexagénaires interprètent dix-huit titres de leur colossal répertoire, dont ''Satisfaction'' et ''Start me Up'', entrecoupés d'un reportage dans les coulisses et de rares et savoureux extraits d'interviews. Comme cet entretien datant de 1964 où un Mick Jagger très sexy explique qu'il n'imaginait pas que l'aventure des Rolling Stones durerait deux ans.

Publicité

[html][/html]

Fraîcheur garantie Quarante-quatre ans plus tard, malgré un public d'invités plan-plan, robes du soir au premier rang, la fougue des Stones reste intacte. Dans ce septième long-métrage consacré au groupe (dont un de Godard jamais diffusé), rien ne nous échappe, de la complicité de Ron Wood et Keith Richards à la sueur de Mick Jagger. Le chanteur, toujours aussi habité et félin, s'accapare la scène. Tel un cinquième membre du groupe, on plonge avec jubilation dans l'intimité de leur bande de copains. Seule la présence de l'hululante Christina Aguilera sur le titre ''Live with me'' n'était peut-être pas nécessaire.

Avec ''Shine a Light'', Scorsese ne nous offre pas un documentaire mais un grand moment de cinéma rock'n'roll qui devrait séduire les fans du groupe plus que ceux du réalisateur.

Publicité
Plus d'infos ! ''Shine a light'', de Martin Scorsese, avec les Rolling Stones. En salle à partir du 16 avril. ''Shine a light'', le double-album live du concert, The Rolling Stones, AZ.La bande-annonce de ''Shine a light'' sur FemmesPlus Vidéos