Cela fait penser aux Deschiens des Deschamps. Sûrement à cause de la déco kitch et des costumes top ringards. Cela fait penser à Breaking the waves de Lars Von Triers. Probablement à cause de la tempête et du silence du grand homme aux cheveux longs.
Cela fait penser à Tati. Certainement à cause de l'absurdité naïve de la mise en scène et à la fantaisie de l'histoire...

L'iceberg est un drôle de film.
On essaye de se raccrocher à des références éparses pour tenter d'expliquer cette fantaisie cinématographique. Une fantaisie au cinéma ? Etonnant, déconcertant, surprenant ! Mais c'est bien de cela qu'il s'agit. L'iceberg est l'œuvre mi pantomime mi tragédie cocasse d'Abel et Gordon. Gordon est Fiona. Australienne d'origine, canadienne de nationalité, Belge de résidence. Abel est Dominique. Belge absolument.
Ils se sont rencontrés au cours Jacques Lecoq à Paris. "L'école du théâtre du mouvement. On y a tout appris. Par exemple, le drame, c'est en diagonale, Fiona joint le geste à la parole et penche son long corps sur le côté jusqu'à tomber de sa chaise, les couleurs, les matières, les lumières et tout ce qu'elles peuvent évoquer !" Depuis vingt ans, ils sont sur scène, en France, en Belgique. Depuis 10 ans, ils investissent aussi l'écran avec des courts. "Mais là, c'est notre premier long métrage". Un compère de toujours Bruno Romy signe l'affiche et joue à l'écran avec eux. Il a leur a fallu cinq ans pour le mettre en boîte...

L'iceberg est un film drôle

L'iceberg est un film drôle. Fiona travaille dans un fast-food et se fait accidentellement enfermer dans la chambre froide. Cette nuit passée dans un froid glacial la bouleverse. Elle n'aura dès lors de cesse de partir à la découverte d'un iceberg, envers et contre tout et tous... "C'est l'histoire de quelqu'un qui se sent invisible et qui se réveille tout d'un coup" explique Fiona avec son beau phrasé. Un réveil fracassant : elle plante là son mari, ses deux enfants, la table du petit déjeuner et le fast-food en pleine séance photo du personnel ! Direction la mer dans un camion réfrigérant -of course, où elle séduit un beau marin sourd et muet qui l'embarque sur son frêle esquif... Julien, son mari la poursuit sans relâche. "C'est le réveil de leur histoire d'amour aussi". Julien est interprété par Dominique, le Dominique de Fiona, "Ce couple est le notre aussi, il nous a rattrapé..."

Publicité
Le film est une succession de plans séquences et les auteurs ont usé et abusé des vieux trucs du cinéma d'antan, de Méliès peut-être, ou bien Lloyd : les caches/contre-cache, les nuits américaines, la rétroprojection... Et puis des arts de la scène aussi. La scène où Fiona se débat dans son lit avec son drap blanc est une pure merveille d'ingéniosité, de créativité et de poésie digne de Keaton ... "Une prise de risque certaine" commente le dossier de presse. Pour sûr, quelle audace ! Mais la poésie et l'émotion sont à ce prix là. Celui de l'auto dérision et du courage. Ah, tiens d'ailleurs, je vais lui envoyer mon papier. Son mail ? C'est couragemonamour@....
Publicité

L'iceberg Sortie le 5 avril De et avec Fiona Grodon, Dominique Abel et Bruno Romy

Plus d'info sur le filmDistribution MK2Production Courage mon Amour

Publicité