Fiona a compris. Elle a compris très vite que c'est fini. Alors, elle décide de partir pour s'éloigner. Enfin, de partir s'éloigner ailleurs. Dans un établissement médicalisé. Et puis après ? Eh bien, plus elle perd la tête et plus Grant s'entête. Sarah Polley signe un film essentiel sur l'amour et Alzheimer.

Loin d'elle !

Le pitch et l'âge de la réalisatrice ne sont pas faits pour nous rassurer. Elle n'a même pas trente ans et c'est l'histoire d'un couple brisé par la maladie d'Alzheimer. Eh bien, tout faux et à bas les préjugés. C'est effectivement l'histoire de Fiona et Grant. 45 ans de vie commune au compteur (et pas une seule nuits séparés) et que du bonheur. Oh, bien sûr... Il y a eu des accrochages. Grant était professeur d'université et ses élèves ô combien séduisantes et séductrices. Parmi elles, il y en avait des perfides... Mais Fiona est tellement élégante que même ses pires remontrances prennent des allures de tendres confidences. Un nuage noir s'annonce à l'horizon du beau lac glacé qui borde leur chaleureux chalet dans le grand nord ontarien. Ce mal, c'est AZ. Alzheimer. Voilà que Fiona range la poêle dans le congélo et ne sais plus trouver le mot "vin"...

Publicité
Fiona est élégante, elle est intelligente aussi. Elle a compris. Très vite compris que c'est fini. Elle décide de partir pour s'éloigner. Enfin, de partir s'éloigner ailleurs. Dans un établissement médicalisé. Elle n'oublie pas de dire merci. Merci à son mari. Merci d'être resté auprès d'elle de si longues années. Merci de ne pas être parti. Lui. Et puis après ? Eh bien, plus elle perd la tête et plus il s'entête. Mais AZ est plus fort que tout. Et nous, nous garderons en tête la fascinante élégance de Fiona et la justesse de ton et d'images de Sarah Polley, la jeune réalisatrice qui signe là son premier long métrage. Une très sensible leçon d'amour. Infiniment sensible...
Publicité

Plus d'infos !

Le site de Loin d'elleVoir les photos du film !Plus de ciné sur FemmesPlus