Plus tôt cette année, Marion Cotillard a rendu un bel hommage à la môme. Alors, on a ressorti les vieux disques. Et on ne s'en lasse pas. Ensuite, il y a eu l'Empiafée, alias Christelle Chollet. Mais si, c'est cette nana à l'imper jaune dans le métro. Et si on n'y croyait pas vraiment, c'est plutôt bien joué. Hop, au théâtre pour voir Piaf !

Piaf en rap et reggae !

L'habit ne fait pas la Piaf. En version re-masteurisée par une certaine Christelle Chollet (celle -là même des années yéyé et zazou de la troupe Roger Louré), la Piaf n'a plus rien de la môme que l'on connaissait. Passé le bel hommage Dahan-Cotillard, finis les faux-semblants, sur les scènes parisiennes et d'ailleurs... L'Empiafée rejoue Piaf et ses succès, version décomplexée !

Des blondes bouclettes haut montées et un décolleté pas vraiment dissimulé, c'est ainsi que déboule Mopi, "SOS chanteuse" spéciale Lorie, appelée d'urgence pour remplacer une Piaf de seconde jeunesse... La mob' à peine parquée, elle attaque. Elle "''n'a pas de temps à perdre''", un concert de Dave l'attend après.

Alors elle nous emporte... Tour à tour, la vie est rose et se danse sur un air d'accordéoniste... Avant de s'incliner, enfin, sur un Hymne à l'amour.

Publicité

La belle n'a peut-être pas la carrure, mais quand il s'agit de se donner, elle y met de la volonté. Plus surprenante encore, c'est son audace dans l'interprétation. Qui eut pensé entendre un jour ces jolis hymnes rythmés aux battements d'un djembé ? Qui encore, aurait osé crachoter dans le micro à la façon d'un rappeur - Joe Starr a bien repris le Métèque, mais à part ça ?Une chose est sûre, on n'aura jamais vu Piaf avec un tel déhanché. Quant à la performance vocale, l'originalité de l'interprétation rattrape les tics de l'imitation. Et la voix finit par nous emporter, parfois.

Publicité
Taquine et généreuse, Mopi s'attardera aussi sur sa vie, son œuvre. Ses rencontres improbables, ses grands combats aussi (pour le retour du slow en boîte...). Entre deux temps, c'est la touche girly du spectacle. La caution drôle qui ne mange pas de pain. Mais on préférera retenir sa belle énergie...

L'Empiafée, par Christelle CholletA la Comédie République, 20h 1, boulevard Saint-Martin, Paris 3ème Renseignements et réservations : 01 40 29 03 02

Le site de la Comédie RépubliqueLe site de Christelle Chollet

Publicité