''IUT de Saint-Denis, dimanche 2 juin, 14h...''

Tandis que les derniers signent leurs formulaires, les "pions" ont commencé l'appel.
Ambiance de "rentrée" et de fête de fin d'année confondues : aujourd'hui, c'est la grande répét' de la méga kermesse, la parade de la Coupe du Monde de rugby. L'événement de l'année, the happening, dans lequel parents et enfants vont se retrouver, chanter, danser, joues et costumes tous bariolés.

Signé Decouflé
Tandis que les maîtres ont déjà repris leur rôle et enchaînent les reprises à coups de craie au sol, le "dirlo" se pointe pour redresser les troupes. Le dirlo, c'est lui, le grand sur la trottinette, lunettes noires et cigarette : Philippe Decouflé.
Maître de chorégraphie, ses jeux de corps ont fait la beauté d'innombrables spectacles de danse et de cérémonies. On se souvient de l'ouverture des JO d'Albertville 1992, du Festival de Cannes 1997, et plus récemment, de "L'Autre Défilé", à la Villette.

Cette année, il ne dirigera pas la Cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde de rugby. Celle-là, c'est Olivier Massart et Kader Belarbi, le chorégraphe de l'Opéra de Paris qui la concocte. Pour Decouflé, ce sera la ville de Saint-Denis, terre d'ovalie et lieu de résidence de sa compagnie, la DCA.

La mêlée des mondes
Il a imaginé la "Mêlée des Mondes" : "''un folklore imaginaire et métissé, aux couleurs du rugby''". Une parade populaire et festive de 1 000 personnes, tous amateurs et principalement Dionysiens. Des petits, des grands, des danseurs en herbe, de hip hop, danse polynésienne, modern jazz... Des trompettistes du dimanche. Des Antillais, des Serbes, des Africains, des Turcs et des Espagnols... Tous défileront samedi 8 septembre à travers Saint-Denis.
Ils rempliront "''les deux tiers de l'avenue Gabriel Péri''", pas moins de 800 mètres de bipèdes entassés...

Ka mate, ka mate !

''IUT de Saint-Denis, dimanche 2 juin, 14h30...''

"Pacifique", "Manifestation" et "Rugby" Et Régine ne cesse de gigoter. Un drôle d'engin à la main, elle tourne et retourne. S'agite, attend, concentrée et perplexe. Régine est mime. Elle est venue expérimenter ces "machines" ingénieuses. Comme ses camarades, c'est sa première et dernière répét'. Là, elle attend tout de l'homme à la combinaison blanche, le magicien des engins, pour faire voltiger ce qui dirigera la parade de samedi... Bien avant que démarrent les trois tableaux du défilé : "Pacifique", "Manifestation" et "Rugby".

Des Pom pom's, des mamma's et des gamins ! A quelques pas de là, d'autres nénettes s'agitent. Super pro'. Jupes vichy aux genoux, couettes et ballerines blanches, elles assurent ! "''Ka mate, ka mate, Ka ora...''" Plutôt girly finalement, l'hymne des All Blacks !

Là, c'est un groupe de mammas rigolotes en robes fluo qui se bidonnent entre elles en entonnant l'hymne. Et là-bas, ce sont des groupes de gamins, quinze ans à peine, qui "hakatten" comme des Maoris !

Publicité

Cet après-midi, le haka est décidemment un air chic et entraînant. Very universel. "''Ka mate, ka mate, Ka ora, ka ora, Ka mate, ka mate, Ka ora, ka ora...''"

Publicité
Plus d'infos ! La "Mêlée des Mondes", sous la direction de Philippe Decouflé A Saint-Denis (93), le samedi 8 septembre à partir de 18 hDépart prévu rue de la République, arrivée au village RugbyColor, porte de Paris (durée moyenne : 2 heures) La parade sera suivie d'un grand bal populaire.

Renseignements : 01 49 33 66 66

Le site de la ville de Saint-DenisVoir le diapo !Voir la vidéo !

Publicité