Délit de glandouille...

"Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de nous" dit le proverbe... Surtout quand on est planquée derrière son écran ! De toutes les façons, même le plus acharné des travailleurs a parfois le droit à une pause. Or, sachez que la glandouille sur ordi est ce que le gruyère est aux nouilles : pas indispensable mais tellement plus savoureux ! Alors, détendons-nous, éloignons notre boss ou notre grincheux conjoint, refermons la porte du bureau et hop ! Internet est à nous ! Rassurons-nous, il est loin le temps où les feignantes en étaient réduites à faire des réussites en attendant la quille. Internet leur ouvre de nouveaux horizons de distractions. L'offre est vaste, voici donc une visite déliro-guidée...

Leçon n° 1 - Le "b a ba" du blagueur
Pour celui (ou celle...) qui veut perdre du temps, les opportunités ne manquent pas sur Internet : site de blagues, sites de caricatures, sites de jeux, etc. Choisissez, vous être libre sur la vaste toile ! Mais attention, le blagueur virtuel devra prendre soin de ne pas se faire prendre en flagrant délit de "glandouille".

Pour cela, quelques précautions s'imposent. Il fait penser à avoir, et à tout moment, l'air inspiré et les sourcils froncés, un bloc-notes et un crayon à portée de main. Le but : donner l'impression d'être concentrée. Personne n'ira alors vérifier ce qu'il y a sur votre écran. Si malgré tout, quelqu'un osait vous déranger, ayez le réflexe "Win+m". Chaque clavier comporte une touche qui représente une petite fenêtre, en appuyant sur cette touche et en même temps la touche "m", vous réduirez toutes les fenêtres ouvertes sur le PC. C'est idéal pour dissimuler très vite un grand nombre d'applications compromettantes...
Cette petite précaution prise, nous voilà parées à surfer.

Pour débuter, nous vous proposons un rendez-vous sur un site généraliste du style Rigoler.com. On y trouve tout l'attirail indispensable au blagueur néophyte : des histoires drôles, bien sûr, mais aussi le dessin du jour, un concours de grimaces et bien d'autres joyeusetés. Un petit échauffement en somme.

Passons ensuite aux jeux en ligne. Ils sont incontournables quand on veut passer le temps sur Internet. Laissons tout de suite tomber le poker et les échecs (beaucoup trop intello), lançons plutôt des pingouins ! C'est simple, cruel et délicieusement absurde : je suis un Yéti armé d'une massue et je dois frapper des pingouins pour les projeter le plus loin possible ! On ne fait pas mieux dans l'absurde : Le lancer de pingouins.

Dans un autre style, on peut aussi vous improviser agriculteur sur Kochonland (le premier jeu de simulation d'élevage de cochons gratuit). Aucune connaissance particulière n'est nécessaire à l'exercice, juste d'un soupçon d'humour : Kochonland, c'est ici.

Une visite déliro-guidée

Leçon n° 2 - L'option création Pour faire passer le temps sur Internet, les idées ne manquent donc pas. Etre créatif en même temps est plus difficile, mais pas impossible cependant. Composer par exemple un poème, un conte ou bien rédiger sa biographie dans une délirante version grâce à des sites Web très particuliers. Ce sont les générateurs de texte et il en existe de toutes sortes. Fou rire garanti, surtout si vous êtes adepte du second, voire du troisième degré...

Pour la biographie, il suffit simplement de répondre aux questions posées par ce générateur et une biographie apparaîtra. Trop sérieuses s'abstenir... Clic !

Dans la foulée, on peut également créer en quelques clics un article de journal dont on sera le héros. Jouissif !

Pour les poétesses et autres "éclicvaines", on "a testé pour vous" Unpeud'amour.com, un site qui compose des poèmes, des acrostiches ou des pages de romans à la demande. Idéal pour épater l'élu de nos cœurs. Il nous est même proposé de nous auto envoyer à un email bourré de compliments et de gentillesses. Cela s'appelle le "Narcissotron". Sincèrement, ça fait du bien !

Publicité
Passons maintenant au dessin pour celles qui ne se passionnent pas pour l'écriture. Problème : n'est pas Sempé qui veut, mais qu'à cela ne tienne, Internet a tout prévu ! On peut donc désormais essayer de croquer nos patron, chéri ou voisine du dessous sur ce créateur de caricatures.

Toujours sur le même site, et autrement plus jubilatoire, on peut déformer les photos de vos stars ou hommes politiques préférés... Oui c'est cruel, mais ça défoule ! C'est ici !

Publicité