Attention, une femme qui tient un livre dans se mains est un danger : cela signifie qu'elle le lit... Ou pire, qu'elle l'écrit ! La plume et la culture sont des objets très contendants, surtout lorsqu'ils sont conjugués au féminin.

Déjà, pendant des siècles, nombreux furent ceux (et celles...) qui ont tremblé à l'idée que les femmes s'encanaillent au fil des pages... Les pauvres ! Ils auront vainement essayé de nous remiser dans des bibliothèques aseptisées, de mettre les lectures licencieuses à l'index et de jeter les embryons d'émancipation à l'Enfer... Echec cuisant. Nombre révolutions culturelles (sexuelles ?) se sont engagées grâce aux livres !

L'éditeur Stefan Bollman et l'éminente journaliste Laure Adler, spécialiste ès femmes en littérature, nous font revivre les batailles intellectuelles qui ont placé les femmes au cœur de la littérature depuis le Moyen Age jusqu'à l'époque contemporaine. Ces femmes que la lecture a détourné, par les pages ou la plume, des religions ou de la soumission conjugale...

Les femmes ont d'abord su lire, mais pas écrire. L'écrit est longtemps resté chasse gardée des hommes. Et quand la gent du sexe féminin a enfin eu droit à l'écriture, il a fallu qu'elles mènent une nouvelle lutte, tout aussi opiniâtre, pour la reconnaissance de leurs écrits...
"Les livres ne sont pas des objets comme les autres pour nous les femmes; depuis l'aube du christianisme jusqu'à aujourd'hui, entre eux et nous, circule un courant chaud, une affinité secrète, une relation étrange et singulière tissée d'interdits, d'appropriations, de réincorporations" résume Laure Adler en introduction.

Plus d'infos

Un livre à lire sur les liseuses donc. Ecrit par une écrivaine fans d'écrivaines et un écrivain convaincu que toutes les avancées de la cause des femmes ont toujours profitées aux hommes...

De Marguerite Yourcenar à Simone de Beauvoir bien sûr, en passant par la médiévale Hildegarde von Bingen ou l'anglaise Virginia Woolf, c'est toute la lutte des femmes pour l'autonomie intellectuelle qui s'exprime et souligne toute l'importance de la culture dans l'émancipation et dans l'ivresse de la liberté.

Plus d'infos !

''Stefan Bollmann, né en 1958, a étudié la philologie, le théâtre, l'histoire et laphilosophie. Editeur, il est également l'auteur de Les femmes qui lisent sontdangereuses dont le présent ouvrage est la suite. Il vit actuellement à Munich.''

Publicité
Publicité
''Laure Adler est journaliste, historienne et écrivain, spécialiste de l'histoire des femmeset des féministes aux XIXe et XXe siècles. On lui doit de nombreux ouvrages, notamment une biographie de Marguerite Duras (Gallimard, 1998) et Dans les pas d'Hannah Arendt (Gallimard,2005).''

Les femmes qui lisent sont dangereuses, Ed. Flammarion, 29 €Les femmes qui écrivent vivent dangereusement, Ed. Flammarion, 29 €

Plus de « A lire » sur FemmesPlus ici !

FemmesPlus Vidéos Toutes les vidéos sur les livres ici ! Toutes les vidéos sur les ecrivains ici !

Publicité