MODE - A 25 ans, ils font souffler un vent frais sur le vestiaire des hommes, tantôt frivole, cinématographique ou politique.

Publicité
Publicité
Si elle est porteuse en termes économiques, la mode masculine façonnée par les grandes maisons a tendance à recycler le même vocabulaire : structure tailleur, ajouts sportswear, couleurs sages, sneakers de course ou souliers vernis... Derrière, arrive pourtant une jeune génération bien décidée à briser les habitudes, à pousser plus loin la confusion des genres, le sous-texte sexuel ou l'engagement sociétal. Grazia met en lumière le travail particulièrement intéressant de trois d'entre eux : Alejandro Gómez Palomo, Daniel W. Fletcher et Ludovic de Saint-Sernin.
Lire la suite sur Grazia