En été, il est difficile de garder les jambes couvertes, sous peine de souffrir de la chaleur, pour les hommes comme pour les femmes. Mais ces dernières sont souvent victimes de harcèlement, et c’est pour ça que le hashtag « Tighs for Jeaux » a été mis en place. Des utilisatrices des réseaux sociaux montrent leurs cuisses pour revendiquer leur liberté de s’habiller comme il leur plait.

#ThighsForJeaux

Mixo, 21 ans, a lancé le hashtag « ThighsForJeaux » pour encourager les femmes à lui envoyer une photo de leurs cuisses. La raison ? Elle explique à Marie Claire Afrique du Sud qu’avec la chaleur de l’été, personne ne devrait se sentir obligé de couvrir son corps pour ne pas recevoir des menaces ou d’être harcelé. La Sud-Africaine a créé ce hashtag en mars 2015 : « j’ai eu l’expérience du harcèlement de rue parce que je portais quelque chose de court, et ça a eu pour résultat que je m’empêche de montrer mes cuisses pour ne pas risquer d’être harcelée. » En réaction, la jeune femme a décidé de se débarrasser de cette gêne, et encourage les autres à en faire de même. Surtout, elle leur dit d’accepter leurs jambes telles quelles, sans les retoucher. « L’autre chose qui m’a motivée, c’est que souvent les personnes sont jugées quand elles montrent leurs cuisses, surtout si elles ne collent pas parfaitement aux standards de la société. Je voulais utiliser ce hashtag pour mettre en valeur le problème de ces attitudes envers nos corps ».

Seulement, #ThighsForJeaux ne prend pas tout de suite, et il faut attendre que certains de ses followers sur Twitter lui demandent de la relancer à cause de la chaleur de la dernière semaine d’août 2016. Depuis, nombreuses sont celles qui ont répondu à l’appel de Mixo ! En moins d’une semaine, elle a reçu plusieurs centaines de réponses en Afrique du Sud, mais aussi de partout dans le monde. Et quelque chose nous dit que cela ne va pas s’arrêter là…

Publicité