Barack Obama a eu le cœur serré quand il a déménagé sa fille sur le campus d'Havard. Et des larmes ont coulé.

Il y a tout juste un mois, Malia Obama a quitté le nid familial : après avoir profité d'une année sabbatique, à 19 ans, la fille aînée de Barack et Michelle a posé ses valises à Harvard pour y poursuivre ses études universitaires. Papa et maman étaient là pour l'aider à déménager et l'ancien président a confié combien cela avait été difficile pour lui de voir sa fille partir. En visite à la Fondation pour la protection de l'enfance Beau Biden (du nom du fils de Joe Biden, son ancien vice-président, décédé en 2015 des suites d'un cancer du cerveau ndlr), il a fait sourire l'assistance en expliquant que, ce jour-là, il avait un peu eu l'impression de "subir une opération à cœur ouvert".

Les rires ont carrément fusé quand Barack Obama a raconté avoir été très fier d'avoir su retenir ses larmes devant sa fille... avant de reconnaître qu'il avait attendu d'avoir quitté le campus pour se "lâcher". "Sur le chemin du retour, les agents des services secrets regardaient tout droit devant eux, ils ont fait comme s'ils ne m'entendaient pas renifler et me moucher. Ça a été très dur", a-t-il ajouté.

Publicité

La famille avant tout

Publicité
Si ses commentaires ont de quoi faire sourire, Barack Obama a insisté sur une chose importante : "À la fin de notre vie, il faut se rappeler que, quoi que nous ayons accompli, on se souviendra de toute la joie que nous ont apportée nos enfants, et espérons-le plus tard nos petits-enfants. Les petites choses simples, c'est ça qui...
Lire la suite sur Grazia