Andrew Birkin, le frère de Jane, a été témoin de l’amour entre l’Anglaise et Serge Gainsbourg. Pour Claudie Pierlot, il signe une collection capsule qui va faire frémir les nostalgiques du couple mythique.

Leur complicité semble intacte. A les voir ainsi se taquiner dans la cuisine de Jane Birkin, grande pièce claire d’une belle (et encombrée) maison parisienne, on comprend que le lien qui unit Jane et Andrew, son frère aîné (une année les sépare) dépasse la simple relation fraternelle.

Ensemble, ils ont connu la folie des années 60, les nuits parisiennes embrumées, l’emballement médiatique du couple mythique qu’elle a formé avec Serge Gainsbourg… "Je n’en avais pas conscience à l’époque, ils n’étaient pas cette entité que le monde entier scrutait, c’était ma soeur et son boyfriend ! On vivait dans l’instant présent", commente aujourd’hui le photographe et scénariste.

Publicité

Un instant présent pourtant mitraillé par ses soins, alors qu’il travaille à l’époque avec Stanley Kubrick et passe ses week-ends auprès de sa soeur, appareil photo en bandoulière. Ces clichés font l’objet d’un beau livre édité chez Taschen et baptisé Jane & Serge, a Family Album.

Publicité
Aujourd’hui, trois de ces images cultes illustrent une série de T-shirts réalisés en édition limitée (1 200 exemplaires) par la griffe frenchie Claudie Pierlot. 15 % des bénéfices iront à l’association Anno’s Africa, cofondée par Andrew en hommage à son fils disparu : "Anno était un rêveur, un artiste, et, avec cette association, nous voulons redonner le goût du rêve aux enfants des bidonvilles de Nairobi. Et quand, à travers un dessin, un sourire, on voit qu’on...
Lire la suite sur Grazia