REPORTAGE - Une semaine avant son ouverture officielle le 4 octobre, la nouvelle maison Louis Vuitton, place Vendôme, a autorisé Grazia à découvrir les derniers détails de son installation.

Entrer dans une boutique de luxe quelques jours avant son ouverture au public, voilà une situation que l'on n'aurait jamais imaginé vivre. Encore moins dans le nouvel écrin de Louis Vuitton, une maison du groupe LVMH dont la réputation d'exigence et de contrôle de son image n'est plus à faire. Pourtant, c'est bien derrière une barrière de tôles ondulées entourée d'ouvriers en bleus de travail et, pour certains, casques de chantier, que l'on accède à l'entrée de la maison Louis Vuitton, la treizième dans le monde et troisième à Paris, conçue par l'architecte Peter Marino. Installé à l'angle du 2, place Vendôme et de la rue Saint-Honoré, ce bâtiment de 3 500 m2, dont 1 460 m2 d'espace de vente, est l'un des plus importants de la maison française. Il s'apprête à voir le jour après plus d'un an de travaux de gros oeuvre et une année supplémentaire de réhabilitation.

Publicité
Publicité
Tandis que l'on pénètre par la rue Saint-Honoré - l'accès par la place Vendôme est bloqué pour d'ultimes tests -, on s'interroge : dans notre époque digitale où faire ses achats en ligne n'a jamais été aussi facile, qu'est-ce qu'une boutique de cette envergure apporte de plus ? Une expérience, se dit-on dès lors qu'on pose le pied, équipé d'un chausson protecteur en tissu, sur le sol du rez-de-chaussée : motif échiquier en pierre Croix Huyart et pierre bleue, des matériaux typiques du XVIIIe siècle choisis dans le respect de l'origine des lieux. Car l'espace a beau être...
Lire la suite sur Grazia