SALAIRE - C'est une première mondiale : depuis le 1er janvier 2018, l'égalité des salaires est obligatoire en Islande.

Terminées les tergiversations, finies les promesses non tenues. En Islande, depuis le 1er janvier 2018, c'est la loi qui exige l'équité salariale entre les sexes. Le pays est le premier au monde à imposer aux entreprises privées une telle régulation pour lutter activement contre les inégalités salariales. Désormais, toute entreprise de plus de 25 salariés doit obtenir une certification officielle et prouver qu'elle rémunère ses employés, hommes comme femmes, de la même manière. En cas de non-respect de cette nouvelle législation, les entreprises fautives devront s'acquitter d'une amende.

Une mesure exemplaire qui vise à mettre fin une bonne fois pour toutes à l'écart de salaire entre hommes et femmes. Selon les données récoltées chaque année par Statistics Iceland, l'écart de rémunération moyen était encore de 16,1 % en 2016 (contre 17 % en 2015 et 16,4 % en 2014). En France, la disparité est encore plus flagrante puisque la différence de rémunération est d'environ 18,6 %, selon les dernières données révélées par la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques).

Publicité

Des écarts particulièrement forts plus le salaire est élevé

Publicité
A noter que l'écart est particulièrement criant à mesure que le revenu est élevé. 16 % des Islandais gagnent plus de 8.000 euros par mois tandis que seulement 6 % des Islandaises perçoivent ce niveau de salaire ou davantage. Mais le pays ne compte pas s'arrêter là : d'ici 2020, c'est...
Lire la suite sur Grazia