LIVRE - Deux ouvrages témoignent de la rencontre d'un sinologue avec sa femme chinoise et de leur histoire jusqu'à sa mort.

Jean François Billeter est un éminent sinologue né à Bâle en 1939. Spécialiste de Tchouang-tseu, il n'est guère un habitué des magazines. Jusqu'à ces deux courts livres que publie Allia et qui font événement en cette rentrée : Une rencontre à Pékin et Une autre Aurélia. Ils sont la confession, cinq ans après la mort de son épouse Wen, de leur rencontre en 1962, jugée impossible par les autorités chinoises.

Publicité
Ils sont aussi le témoignage de leur amour naissant dans des conditions rocambolesques, inimaginables pour qui lit cela depuis la France. Ils racontent mieux que deux thèses l'isolement de la Chine avec le reste du monde au début des années 60. Le second volume est un poignant journal de deuil. Tous deux retracent une vie. Leur vie. Deux ouvrages que Grazia vous conseille

UNE RENCONTRE À PÉKIN (160 pages), UNE AUTRE AURÉLIA (96 pages) de Jean François Billeter (Allia).

-------------------

Publicité

A lire aussi :

Culte, la websérie d'Arte sur ces romans qui ont changé nos vies

Odyssée dans l'Amérique esclavagiste

Marc Dugain : "Il y a eu un complot pour se débarrasser de JFK"

Lire la suite sur Grazia