MODE - La marque bretonne cède à son tour à la tendance de la customisation.

D'abord apparue chez les marques de luxe, la possibilité de rendre individuel une pièce de mode en y ajoutant un patch ou une broderie s'invite désormais chez des marques plus accessibles... Et même si la broderie demeure une technique d'ordinaire plutôt associée au vestiaire féminin, le Mont Saint Michel s'adresse aussi aux hommes.

La marque familiale bretonne créée en 1913 propose cet automne de réhausser sa veste de travail traditionnelle d'un ornement que l'on peut choisir : un mot, des initiales, une date... Une façon de détourner la pièce du rôle d'uniforme qui lui est normalement dévolu : le vêtement standardisé de workwear devient ici le support d'une expression personnelle.

Publicité
Le service de customisation, disponible jusqu'à la fin du mois de décembre, est disponible en ligne ; il faut compter un à quatre jours de délai pour que la technique soit appliquée. Les Parisiens, quant à eux, peuvent se rendre, chaque samedi jusqu'au 15 octobre, dans la boutique du 96, rue Vieille du Temple, dans le troisième arrondissement, pour qu'une brodeuse sigle leur veste. Niveau tarifs, il faut compter 225 euros pour acquérir le vêtement (200 euros pour les femmes) et 9 euros pour la broderie.

-----------------------------

Publicité

A lire aussi :

Marni x Sally Smart, une collab' tout en collage

Baisers, câlins et famille : quand la pub de mode devient fleur bleue

"Déshabillez-le !", l'expo qui sonde la sexualité des hommes

Lire la suite sur Grazia