DISPARITION - Le chanteur américain a succombé à une crise cardiaque à l'âge de 66 ans.

Il ne boxait pas tout à fait dans la même catégorie des poids lourds du songwriting que sont Bob Dylan, Neil Young, Tom Waits ou Bruce Springsteen. N'empêche que Tom Petty - mort d'une déroutante crise cardiaque à quelques jours de ses 67 ans - était l'un des fleurons du rock américain dont sa voix nasale, sa guitare carillonnante ainsi que sa tignasse blonde et raide étaient une signature populaire. Plus jeune que les noms cités, il était né en 1950 à Gainesville (Floride).

C'est dans cet État qu'il rassembla un groupe, les Heartbreakers, avec lesquels il sortit un premier album en 1976 où figure leur premier tube, American Girl. Mais c'est Damn the Torpedoes qui le signale vraiment à l'attention des critiques, trois ans plus tard. Encore aujourd'hui, ce disque est considéré comme son chef-d'œuvre, placé sous les auspices des Byrds ou de Dylan dont le chanteur - comme beaucoup de sa génération - semble imiter le phrasé ralenti. Le succès dès lors ne se démentira pas pour ces excellents musiciens, jamais décevants en concert. Au point que le grand Bob lui-même requerra leur service pour l'accompagner sur scène.

Publicité

Les Heartbreakers avaient 40 ans

Publicité
En 1989, Petty et Dylan se retrouvent d'ailleurs dans les Travelling Wilburies, un "super groupe" éphémère et récréatif constitué avec George Harrison, Roy Orbison et Jeff Lynne d'Electric Light Orchestra. En France, le disque le plus connu de Tom Petty & the Heartbreakers est sans doute Into The Great Wide...
Lire la suite sur Grazia