Alors que le jeu vient d'être lancé en France, des enfants prennent la pose avec des Pokémon pour sensibiliser l'opinion et un Syrien a lancé Syria GO.

L'absurdité du monde moderne. Pendant que les ados et adultes du monde entier se ruent sur leurs smartphones dans la réalité augmentée pour jouer à Pokémon GO et attraper des créatures placées un peu partout dans l'espace public, des enfants continuent de tomber sous les bombes en Syrie. Alors que le jeu est enfin disponible ce jeudi 21 juillet en France, les forces de l'opposition syrienne ont eu l'idée de relever le terrible paradoxe.

Ils ont fait poser des enfants syriens avec des affichettes représentant des Pokémon et sur lesquelles l'on peut lire des messages comme : "Je suis à Kafr Nabl à la périphérie de Idlib, venez me sauver", "Je suis un Pokémon en état de siège et de guerre en Syrie", "Je m'appelle Kafr Nabouda, venez me chercher". Sur son compte Twitter, Children of Syria a partagé ces clichés avec un message relevant l'absurdité du moment : "Je n'imaginais pas que nous nous transformerions en jeu pour gagner l'attention du monde".

"Sauvez-moi, je suis en Syrie!" Des enfants brandissent messages avec #Pokemon pour qu'on les sorte du pays pic.twitter.com/y84UPylzlc

Publicité

— B3zero (@B3zero) July 22, 2016

Publicité
لم اكن #اتخيل في #يوم_من_الايام ان نتمنى ان نكون #مجرد #لعبة !!حتى يلتفت لنا #العالم #بوكيمون_قو #بيكاتشو #سوريا pic.twitter.com/9miKQdO87b

— أطفال سورية (@syria_children) July 20, 2016

Pokémon GO a aussi inspiré le graphiste Saif Aldeen Tahhan, un Syrien réfugié

...

Lire la suite sur grazia