Bisou, une néo-crêperie, s'est installée à l'entrée du Passage des Panoramas, sur les Grands Boulevards. On adore.

Si la crêpe n'en finit pas de (re) conquérir la capitale, le moins que l'on puisse dire c'est que Bisou revisite le genre. Car Bisou Crêperie, c'est d'abord un nom qui claque. Et à l'intérieur, exit les bolées à cidre, les coiffes bigoudènes et autres détails du folklore breton. Le décor ultra-léché inspiré de la Côte de granit rose en Bretagne, privilégie le blanc et le bois clair, les banquettes recouvertes de coussins en velours et les néons.

La carte fait un quasi-sans-faute. On a aimé : la "Bella Ragazza" (11,5€) à base de straciatella, cochon de lait fumé au laurier, champignons cuisinés à la crème de truffe, pousses d'épinard et huile d'olive. Du goût et de la texture, c'est tout ce que l'on demande. On a adoré : la "Marius et Fanny" (12€) garnie de courgettes ail & persil, jambon cru fumé DOP, chèvre, bacon bites, chutney de figue, œuf poché et huile d'olive. Mention très spéciale pour son petit côté sucré, salé. Toutes les galettes, réalisées à base de blé noir breton IGP, sont sans gluten. La carte propose aussi des recettes végétariennes et des salades.

Publicité

Gardez de la place pour la "Freak crêpe" au dessert

Publicité
La liste des desserts, aguicheuse, propose notamment la "Freak crêpe" (8€) : Nutella, noisettes, crème fouettée maison, marshmallow, sablé breton, caramel beurre salé maison. Ou l'option vanillée mais tout aussi gourmande "OLALA !" (8€) : glace vanille grand cru Bora Bora, pépite de chocolat, caramel beurre salé...
Lire la suite sur Grazia