MODE - Mousse mnésique, fibre de cuivre, technologie waterproof.. L'équipementier et le label masculin associent leurs forces.

La percée est fulgurante. A peine un an après son premier défilé londonien, le label britannique pour hommes Cottweiler fait alliance avec Reebok et accède ainsi à une force de frappe sans précédent. Déjà nommés pour leur travail au LVMH Prize, les fondateurs de la jeune ligne, Ben Cottrell et Matthew Dainty, deux amis de Bristol où ils ont étudié ensemble à la University of West England, ont su imposer à toute allure une signature hybride, qui mixe le sportswear à des lignes formelles exigeantes.

Leur goût de l'effort se retrouve dans cette collaboration avec l'équipementier du groupe Adidas. Initialement présentée au Pitti Uomo de Florence en janvier, elle débarque aujourd'hui en boutiques (on peut la trouver en ligne ou à Paris, au Printemps ou chez Ly Adamas). Bleu nuit et blanc en majesté s'épousent dans des pièces tournées vers "l'approche holistique du suivi médical apporté aux sportifs".

Publicité

Exigence technique

Publicité
Concrètement, les créateurs ont cherché à développer des vêtements qui soulagent le corps lorsqu'il est sollicité musculairement. Ainsi, les vêtements comme les chaussures (100 à 520 €) empruntent de la mousse mnésique, une matière recommandée par les ostéopathes qui épouse parfaitement les oscillations du corps. La fibre de cuivre qui sert de base aux pulls (160 €) et aux chaussettes (30 €) a, quant à elle, des vertus anti-inflammatoires.

On trouve également une technologie waterproof, une casquette à lacets, un survêtement...

Lire la suite sur Grazia