MODE — Le label new-yorkais qui monte décline désormais ses matières nobles et ses jeux de couleurs dans la garde-robe masculine.

Après avoir débuté comme un label pour femmes, Sies Marjan veut séduire les hommes. La première collection masculine du directeur artistique Sander Lak vient d'arriver en boutiques et en ligne. Une étape supplémentaire pour cette jeune marque qui connaît un développement-éclair.

Eclose en février 2016 à la fashion week de New York, elle partait franchement triomphante avec un bouche-à-oreille favorable et la présence au premier rang d'Anna Wintour à son tout premier défilé. Pour rester fidèle à ses gimmicks, le créateur a imaginé 14 pièces pour hommes où l'on reconnaît les signatures des collections féminines : un goût pour le contraste des matières dans la construction des silhouettes et des couleurs similaires (fuschia, vert d'eau, vert menthe, bleu-gris, rose pâle...).

Publicité

Masculinité trouble et délicate

Ces tons tendres fondent l'identité de la griffe qui a mis en scène cet automne une publicité façon jardin d'Eden, signée Bruce Weber. Avec le travail sur ces couleurs, systématiquement unies et d'ordinaire sous-estimées, on devine sans mal que Sander Lak a passé cinq ans à travailler chez Dries Van Noten, le pape belge qui anoblit la moindre teinte.

Publicité
Chemise en popeline, grand manteau à boutons en coton laqué, pull enveloppant en acrylique et mohair... L'ensemble de la première collection pour hommes de Sies Marjan compose une masculinité trouble et délicate. Pour appuyer cette impression, la marque a mis en scène Roberto Rossellini (jeune...
Lire la suite sur Grazia