MODE - La marque italienne n'en finit plus de séduire popstars, adeptes de streetwear et supporters de foot.

Revoici l'alliance des géants. Dès ce jeudi 5 octobre, débarque en boutiques la nouvelle collaboration entre Supreme et Stone Island, deux marques qui rendent dingues les fans de streetwear et avaient déjà collaboré à l'automne 2014. Si le logo blanc et rouge de la première est apprécié depuis longtemps, l'histoire de la seconde a été plus turbulente. Son succès commercial retrouvé fait office de véritable retour en grâce.

Lancé en 1982 à Bologne par Massimo Osti, le label a, dès le départ, développé des produits d'extérieur avec un vocabulaire sportif et tendus vers des innovations techniques contre le froid. Les premiers clients ne sont pas vraiment des adeptes du sport mais les paninari, jeunes Italiens des années 1980 qui se réjouissent du mercantilisme ambiant de l'époque et s'emparent de marques précises : Levi's, Timberland, Armani Jeans, Vans, Alpha Industries... Stone Island s'y ajoute avant d'être repris par les supporters de football dans les tribunes britanniques et italiennes dans les années 1990.

Publicité

A post shared by Stone Island (@stoneisland_official) on Oct 2, 2017 at 4:04am PDT

Percée de l'athleisure

Publicité
S'en suit une période plus difficile dans les années 2000. La maison, assimilée aux excès du capitalisme, peine à rester pertinente après le passage du grunge et l'ère du minimalisme qui font vibrer la mode... Il faut attendre la percée de l'athleisure, ce mouvement qui consiste à fusionner tenues de ville et esprit sport,...
Lire la suite sur Grazia