Après une carrière en entreprise (EDF) puis dans le domaine de la culture et du web (enviedart.com), cette quadra a co-fondé une plateforme de mécénat participatif. L'objectif de Commeon ? Permettre aux citoyens de financer des projets philanthropiques portés par des associations, fondations, musées, collectivités territoriales..

Quel est le premier site que vous consultez le matin ?

Commeon.com. Nous avons des dons qui sont réalisés à chaque heure du jour et de la nuit et mon premier geste le matin est de regarder ce qui s'est passé pendant la nuit, quelle a été l'intensité de la générosité de nos donateurs insomniaques. Après, ce sont Les Echos, et ensuite je diverge, et je passe de Twitter à Facebook et je m'y perds un peu, mais je limite mon temps !

Quelle est la campagne ou l'opération sur les réseaux sociaux qui vous a le plus marquée ces derniers mois ?

Initiative cœur avec Tanguy de Lamotte pour le Vendée Globe. En bonne bretonne, j'adore cette course, ces navigateurs sont des héros contemporains, au top de la technologie et en même temps tellement humains, en fusion avec les éléments. Tanguy de Lamotte a porté le message de mécénat chirurgie cardiaque avec beaucoup de dynamisme, d'engagement, il a partagé cette cause de façon exceptionnelle. Bien qu'il ait dû rentrer au port, il continue à animer la course.

Publicité

A photo posted by Initiatives Coeur (@initiativescoeur) on Dec 29, 2016 at 2:12pm PST

Ce qui vous insupporte le plus sur les réseaux sociaux ?

Publicité
Les photos de plats sur Facebook. Je ne comprends pas ce besoin qu'ont les gens de prendre une photo et de la publier, au lieu de se consacrer à l'instant présent et de passer un bon moment avec les personnes qu'ils ont en face d'eux, lors de ces moments privilégiés que restent encore pour moi les repas.

Arrivez-vous...

Lire la suite sur Grazia