RÉSEAU SOCIAL - Le site de micro blogging teste la possibilité de poster des messages deux fois plus longs. Une bonne idée ?

Est-ce la fin de l'aphorisme en 140 caractères ? Depuis son lancement en 2006, Twitter se caractérise par cette originalité : privilégier une expression courte et percutante, plus directe encore que le SMS (à l'époque, ce dernier devait comporter 160 caractères). Le réseau à l'oiseau bleu a annoncé, ce mardi 26 septembre, qu'il allait permettre à quelques utilisateurs - choisis au hasard — de doubler la longueur de leurs messages.

Ce test concerne les twittos de l'alphabet latin, contraints de tordre la grammaire pour s'exprimer. "Quand les utilisateurs ne doivent pas tout condenser en 140 caractères, on les voit envoyer davantage de tweets", explique Aliza Rosen chargée de projet et Ikuhiro Ihara ingénieur informatique pour Twitter. Les Chinois, les Japonais et les Coréens peuvent dire plus de choses avec moins de signes. Et ils sont les plus actifs sur le réseau. CQFD.

Publicité

A la reconquête du Web

Publicité
Car si Twitter est très utilisé par la sphère politique - Donald Trump en est l'exemple le plus probant - l'internaute lambda a davantage de mal à l'utiliser avec régularité. Avec 280 caractères en plus, l'oiseau bleu espère redevenir populaire sur Internet et retrouver une manne financière grâce à la publicité. Une erreur de stratégie selon les experts : "Plus ils allongent plus ils commencent à ressembler à Facebook, et s'ils commencent à ressembler à Facebook, alors Facebook va les sortir du jeu.", analyse Rob Enderle, consultant technologie auprès de...
Lire la suite sur Grazia