Camille Bazbaz, on l'a d'abord connu par "Le bout de la langue". Puis via quelques musiques de films, toujours envoûtantes, toujours sensuelles...
Il revient aujourd'hui avec "Le bonheur fantôme", son quatrième album solo. Que du bonheur !

Le bonheur de Bazbaz

Camille Bazbaz, on l'a d'abord connu par "Le bout de la langue". Puis via quelques musiques de films, toujours envoûtantes, toujours sensuelles... Il revient aujourd'hui avec "Le bonheur fantôme", son quatrième album solo. Bazbaz a donc ressorti ses influences reggae, ses percu's "roots" et ses envolées de violons, ses textes erotico-tendres et sa voix éraillée "so chic". Et il a travaillé.

Entre les studios de Saint-Ouen, Ménilmontant et Kingston (en Jamaïque, quelle classe !), il a couvé quatorze nouveaux titres. Le résultat est à la hauteur de l'attente : ''"Y'a des chansons gaies et des chansons tristes, y'a des violons et des guitares électriques, y'a de l'amour, du sexe et des caresses, et même plus si affinités... Le tout enrobé de percussions roots et de tout mon respect."'' Oui, Camille a l'art de mettre l'eau à la bouche.

Publicité
Pour les textes, il est allé piocher du côté de Jacques Lanzmann (re-la classe !), Pierre Salvadori (le réalisateur pour qui Bazbaz a déjà signé des bandes originales sur mesure) et Nina Morato, la chanteuse garçonne et déjantée des années 90, avec qui il signe un duo faussement naïf et absolument torride.
Publicité

"Le bonheur fantôme", c'est du concentré de Bazbaz pur jus, tendre et tiède à la fois, en clair, que du bonheur !

Plus d'infos

Le bonheur fantôme Un disque Sony-BMG14,99 € Dans les bacs dès le 21 mai 2007

Découvrez "Le bonheur fantôme" en vidéoJouez et gagnez des CD de Camille Bazbaz ici !Le site de Camille BazbazTous les articles musique sur FemmesPlus

Publicité