Patriiick !!! Ce sont les hurlements des fans de Bruel... Et ça dure depuis deux décennies. A l'affiche au cinéma, à la Une des feuilles de choux, sur les tous les plateaux télé pour la sortie de son nouvel album, Patrick n'arrête jamais ! A quarante-sept ans, il mène toujours une triple carrière : chanteur, acteur et joueur (de poker).

Patrick Bruel, trop d'actu !

Né en Algérie, Patrick Maurice Benguigui arrive en France en 1962. Argenteuil. Football. Copains. Musique. Il sera "G.O." au Club Med...Une jeunesse heureuse, quoi ! Sa carrière cinématographique démarre à dix-neuf ans grâce à une petite annonce : "Arcady recherche pour son nouveau film un jeune garçon de dix-huit ans avec un accent pied-noir". Patrick décroche son premier rôle au cinéma dans "Le coup de Sirocco"... La chanson, ce sera plus tard. "Marre de cette nana-là", son premier succès, sortira en 1983.

Des chiffres ? Patrick Bruel a tourné trente-deux films, dont huit pour la télé. Vingt comédies, sept policiers et cinq drames. Quelques titres de ses derniers films : "Les Jolies Choses" de Gilles Paquet-Brenner (2001), "Une vie à t'attendre" de Thierry Klifa (2004) et "El Lobo" de Miguel Courtois (2004). On peut le voir actuellement dans "L'Ivresse du Pouvoir", le dernier Chabrol. Il tourne en ce moment un nouveau film qui devrait peut-être sortir cette année... Mais chuuut, c'est "Un Secret !" de Claude Miller.

Publicité

Quand Bruel n'est pas derrière les caméras, il se casse la voix. On connaît "Le Café des Délices", "Mon Amant de Saint Jean", la "Place des Grands Hommes" et encore pleins d'autres tubes de notre cher Patriiiick ! Il a sorti en tout quatre albums, dix-huit singles, cinquante-huit chansons, dont six en espagnol... En 1990, il a reçu le USA Ampex Award, il a été élu chanteur de l'année en 1991 en France et a remporté les Victoires de la Musique en 1992.

Publicité
Son dernier opus, "Des souvenirs devant", est plus personnel. Voire familial : sa femme, Amanda Sthers a co-écrit trois chansons ; son frère, David Moreau, a produit l'album ; et c'est la voix de son fils que l'on entend sur la dernière berceuse qui clôt ce recueil de douze chansons.

On le dit plus posé, plus mature. Cela tombe bien, nous aussi...

Publicité