C'est une jolie découverte que la chanteuse Rachael Yamagata. Cette belle eurasienne a un timbre formidable, entre rocaille et filet d'eau. Et son dernier album "happenstance" est un mélange de rock et de pop, sur fond de piano et de quelques percu...

Quand Rachael sings...

C'est trop beau. Glané au hasard d'un surf sur amazon.com (ô, bonheur et merveilles du web !), voici "happenstance". Un opus de treize chansons dont la plupart sont écrites (paroles "zet" musique) par Rachael Yamagata. Qui c'est celle-là ? Hum, c'est un bonheur. Une brunette au visage tacheté de pigasses avec une lourde frange qui retombe sur son front. Elle chante aussi. Et elle a un timbre formidable, entre rocaille et filet d'eau.

C'est pas du rock, c'est pas de la pop, c'est pas du funk du tout non plus. En fait, c'est très piano, et je ne peux pas m'empêcher de penser à la queen Carole King quand je l'entends. C'est ça. Mi rock, mi pop, du piano, des percu et une voix qui accroche et qui trébuche.

Et des chansons gaies ou tristes qui parlent d'amour timides et d'émotions.

Le piano rythme les mots, il tire les paroles, il étire la voix qui le suit et le poursuit pour se perdre dans des accents complexes. Démo immédiate dans ''"Be, be your love"'' et puis aussi dans le 10e titre ''"I want you"''.

Publicité
Publicité
''"I'll find a way to see you again"'' est une de mes favorites. Une balade à la mélodie complexe tout juste soutenue par une discrète batterie. Et puis la mélodie devient mélopée, et puis soupir : ''"the rain will bring me down"''.My second best, c'est "1963". La belle eurasienne y donne toute la mesure de sa voix. Pourquoi 1963 ? Mais parce que ''"I feel like I am loving you in 1963"''. Sûr que ça devait être sympa et pop d'aimer en 1963... Il y a aussi ''"I want you"'' où la miss racle sa voix dans des sursauts très blues.

Une jolie découverte. Faites passer...

"happenstance", Rachael Yamagata

Le site de Rachael Yamagata