Dans le numéro de septembre de Medisite Magazine, le mannequin Adriana Karembeu revient sur ses relations tendues avec son père et sur le regard qu'elle porte sur son physique. D'ancienne fillette complexée à top sous le feu des projecteurs, Adriana Karembeu est aujourd'hui une femme épanouie ! 

©Wikimediacommon

Adriana Karembeu fait la couverture du magazine de santé numérique, Medisite. Dans le numéro de septembre, la quadra se livre sur son enfance douloureuse et sur ses complexes physiques... Aussi, l'ancien top préféré des Français parle de son corps, qu'elle n'a pas toujours apprécié : "Jeune, je n’aimais pas la nourriture. Petite, il fallait me forcer à manger. Toute mon enfance, j’ai entendu mes parents et grands-parents s’inquiéter à mon sujet : « Tu ne manges pas, tu ne manges rien… ». Cela a duré jusqu’à mes vingt ans et mon arrivée en France. Et là surprise, on m’a reproché de ne pas être assez… mince. J’ai cru que c’était une blague ! Depuis toujours on se moquait de ma maigreur."

Publicité
Si ses complexes se sont envolés avec le temps, Adriana Karembeu a bien du mal à se libérer de ses souvenirs d'enfance et notamment ses rapports houleux avec son père : "Pour moi la famille a une odeur. Il n’y avait que l’amour et rien d’autre. C’était pur et je l’ai ressenti enfant. Je n’ai pas retrouvé plus tard cette atmosphère avec mes parents. On avait toujours peur de mon père. Il y avait toujours le stress de faire quelque chose de mal ou de travers. Ce n’était pas sain.".
Publicité

Retrouvez l'ensemble de l'interview d'Adriana Karembeu ainsi que ses petites confidences de quadra épanouie sur Medisite Magazine iPad  et sa version Android 

Medisite Magazine : 1.99 euros / numéro - 6 numéros : 9.99 euros

 

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité