Les sanctions continuent à l'encontre du producteur Harvey Weinstein qui pourrait être destitué de sa Légion d'honneur reçue en 2012.

Les mauvaises nouvelles se poursuivent pour le producteur Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, d'agression sexuelle et de viol sexuel au cours des trente dernières années et plus que jamais dans la tourmente suite aux révélations à charge de nombreuses actrices.

En plus d'être lâché de tous y compris sa femme, l’Elysée aurait engagé des démarches auprès de la grande chancellerie de la Légion d’honneur pour priver le producteur de sa décoration reçue en mars 2012 des mains de Nicolas Sarkozy. "On ne peut pas décider d’un retrait comme ça, il faut une condamnation ou un acte contraire à l’honneur. Ce qui est certain, c’est que nous sommes dans ce deuxième cas pour Harvey Weinstein", a commenté la présidence de la République à Buzzfeed.

Publicité
Publicité
De son côté, Emmanuel Macron n'y est pas allé par quatre chemins ce dimanche soir où il était convié au journal télévisé de TF1 : "Oui, j'ai engagé les démarches pour en effet retirer la Légion d'Honneur, en tout cas j'ai demandé au grand chancelier de l'Ordre de procéder à une procédure disciplinaire, il prendra la décision ", a indiqué le président lors de son premier grand entretien télévisé depuis son accession à l'Elysée, ce dimanche soir 15 octobre.

 

T.L

Lire la suite sur Public

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :