Accusée par Bianca Ribeiro, l’ex-nanny de son fils Ever, de l’avoir surexploitée et maltraitée, la chanteuse canadienne a enfin réagi et a choisi Twitter.

Quelques jours après l’affaire d’esclavage de nounou dans la famille Noah/Camus, on apprenait qu’une ex-employée de la chanteuse canadienne Alanis Morissette portait plainte pour mauvais traitements. Bianca Ribeiro, qui s’était occupée du petit Ever (aujourd’hui âgé de deux ans et demi) pendant plus d’un an, reprochait à la star de l’avoir obligé à passer des nuits entières sans dormir ni manger auprès du bébé, avec interdiction de quitter la chambre. Elle réclamait également 100 000 euros de dommages et intérêts pour des heures supplémentaires non payées et des salaires non perçus.

Publicité
Publicité
Depuis la diffusion publique de cette affaire par le site TMZ le 27 septembre, ni Alanis Morissette, ni Mario Treadway, son mari, ne s’étaient exprimés. Finalement, c’est sur Twitter que la chanteuse a décidé de briser le silence ce mercredi : « Merci mille fois pour votre soutien si sincère vis-à-vis de ces accusations cruelles et blessantes. », a-t-elle déclaré à ses plus de 360 000 followers. La vérité triomphera bientôt ! » Par ce petit tweet, la chanteuse canadienne sous-entend sa non culpabilité et des accusations mensongères de la part de son ancienne employée. Il n’y a maintenant plus qu’à attendre les conclusions de la justice pour savoir qui, d’Alanis Morissette ou de Bianca Ribeiro, a essayé de nous faire avaler des couleuvres. 
Lire la suite sur Voici

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :