Yvonne, 80 ans, a été invitée à quitter la chambre qu'elle occupait à l'hôtel de Vannes, à minuit.

Fin octobre, Yvonne, 80 ans, est admise à l'hôpital de Vannes pour des vomissements suite à la prise d'un traitement pour une sciatique. "Elle ne mangeait plus et elle était très faible", explique François, son fils, à Ouest France. Yvonne est alors mise sous perfusion puis elle passe des radios avant d'être installée dans une chambre.

"À minuit, un médecin est venu la voir en lui disant qu'elle devait partir. Elle a tenté de nous joindre, en vain. Elle s'est habillée toute seule et a été mise dehors", raconte alors son fils. L'hôpital lui demande alors si elle a de l'argent pour se payer un taxi. "En pleine nuit, à 80 ans, ma mère s'est retrouvée devant l'hôpital et à payer 103 € pour rentrer chez elle", regrette François. Yvonne habite le petit village de Belz, à plus de 30 kilomètres de l'hôpital de Vannes.

Publicité

À deux heures du matin, l'octogénaire arrive chez elle mais très faible, elle a du mal à ouvrir la porte de son domicile. "Sans force, elle aurait pu passer la nuit dehors sans pouvoir rentrer chez elle", indique son fils. Pour information, la température en pleine nuit vers la fin du mois d'octobre à Vannes avoisinait les 5 degrés.

Publicité
Sollicité par nos confrères de Ouest France, l'hôpital de Vannes ne souhaite pas répondre pour le moment : "Cette personne n'a pas, pour le moment, sollicité le service de réclamation des usagers de l'établissement. Par conséquent, nous ne pouvons faire aucun commentaire sur la prise en charge de cette...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :