FEUILLETON (1/3). Cet homme est une sorte de miracle vivant : Richard Marsh est l'un des rares hommes à avoir récupéré ses facultés après un locked-in syndrom, ou syndrome d'enfermement. A la suite d'un AVC, il semble avoir sombré dans le coma, mais il est en réalité conscient de ce qui se passe autour de lui. Prisonnier d'un corps qui refuse de lui obéir, il doit démontrer qu'il est présent pour éviter d'être débranché..

Après 25 ans de bons et loyaux services dans la police, Richard Marsh mène une paisible reconversion comme professeur de criminalistique. "Dans mon uniforme de policier, j'ai risqué ma peau pour le bien de la communauté : poursuites en voiture, arrestations de gangs armés... Après un quart de siècle de ce régime, si on est encore en vie, c'est le moment de raccrocher, et c'est ce que j'avais fait, explique-t-il. J'ignorais alors, après avoir côtoyé la mort au quotidien, que le plus grand danger de ma vie viendrait de mon propre corps."

La menace se déclare le 20 mai 2009. Un matin en apparence comme les autres. "Une odeur de café flottait dans l'air depuis le salon, se souvient Richard. Je souriais. Lili, ma femme, était probablement déjà revenue de son cours de gym." Infirmière, son épouse se lève aux aurores pour faire sa séance de sport quotidienne, avant d'aller à l'hôpital.

Publicité

"Une sorte d'assassin silencieux rôdait dans la pièce"

Publicité
En sortant de sa douche, Richard n'est pas dans son état normal. "Je n'étais pas étourdi ou nauséeux. Je n'avais mal nulle part. Mais quelque chose ne collait pas. «Lili, je me sens bizarre», ai-je dit. Son mari n'étant jamais malade, Lili s'inquiète. "Pour la rassurer, je lui ai dit naïvement que ça allait passer." L'ex-policier aurait dû suivre son instinct.

"Au moment où Lili a fermé la porte derrière elle, tout mon univers s'est écroulé. Subitement, je n'ai plus été capable de lever mes jambes sur le petit...

Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité