Une envie pressante soulagée dans la rue ? Ce n’est pas très glamour, mais il y a parfois des urgences... Benoît Poelvoorde vient d'en faire l'expérience, mais visiblement, les autorités de la capitale belge ne sont pas très enclines à cautionner ce genre d'incidents.

 

Invité dans l’émission Hep, Taxi ! de la chaîne belge RTBF, Benoît Poelvoorde aurait dû prendre ses dispositions avant… Le principe de l’émission est d’interviewer une personnalité à bord d’un taxi qui fait le tour de Bruxelles tandis que l’invité se livre. Le problème ? Benoît Poelvoorde n’avait visiblement pas prévu que la balade serait si longue : « Je dois pisser comme un diable. Je te jure je vais faire éclater ma vessie ». Ni une, ni deux, pas de toilettes publiques à portée de main, tant pis, l’acteur choisit un arbre et se défait du poids de la nature

Se soulager sur la voie publique n'est pas une très belle preuve de bonne éducation, mais c'est surtout un délit. Si l'acteur a bien fait rire les télespectateurs de RTB, on ne plaisante en revanche pas avec Karine Lalieux, adjointe au maire de Bruxelles chargée de la propreté publique. « J'écrirais bien à Benoît Poelvoorde pour lui expliquer que l'on s'expose à une taxe de 50 € lorsque l'on urine en rue à Bruxelles." a-t-elle déclaré dans le magazine belge La Capitale. "La ville a développé un réseau d'urinoir public que chacun peut utiliser" a-t-elle ajouté.

Publicité
Publicité
Benoît Poelvoorde se fera-t-il remonter les bretelles ? Ou devra-t-il apprendre par cœur le réseau d’urinoirs publics ? Représailles ou non, toujours est-il que l’adjointe au maire a fait cadeau d’une belle promo gratuite à Poelvoorde dont le prochain film, Rien à déclarer, signé Dany Boon, sort dans les salles françaises cette semaine.

Voir la vidéo de l'émission sur le site d'RTBF

© Dell'Aiera Pol/wikimediacommons

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité