Le réalisateur danois, qui a suscité la polémique en affichant sa 'sympathie' pour Hitler, a été exclu du Festival de Cannes.

Jeudi, en milieu d'après-midi, Thierry Frémaux, délégué général du Festival, et Gilles Jacob, son président, ont décidé d'exclure le cinéaste danois Lars von Trier. Si l'auteur de Breaking the Waves n'a jamais caché son goût pour la provocation, les propos tenus devant la presse mercredi 18 mai à Cannes, à l'issue de la projection de son film Melancholia, pourraient sérieusement écorner son image dans le monde du cinéma.  

Déclarant 'comprendre Hitler' et 'compatir un peu avec lui' avant de se rétracter, le sulfureux réalisateur n'aura pas attendu bien longtemps la réaction des organisateurs du Festival.

 

Publicité
Ceux-ci ont par ailleurs tenu à distinguer 'l'oeuvre collective des propos inadmissibles tenus par Lars von Trier'. En conséquence, Melancholia est toujours en course pour une récompense. Ce qui est exclu, en revanche, c'est que Lars von Trier vienne la chercher si jamais il devait remporter un prix. De son côté, le réalisateur n’a pu s’empêcher de commenter la situation et s’est déclaré très fier d’être devenu persona non grata à Cannes…
Publicité

© PR Photos

 

A lire aussi: 

Cannes : Carla Bruni aurait voulu monter les marches

Brad Pitt et Angelina Jolie à Cannes mais poursuivis par la justice

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité