La première dame aurait-elle le mal du pays ? Fraîchement revenue de son voyage officiel avec le président en Inde, Carla Bruni-Sarkozy a été très émue de la déférence avec laquelle elle a été accueillie par la population, "adorée comme une déesse", souligne LePost.   

La venue du couple présidentiel le week-end dernier a en effet été considérée comme un grand événement. La presse indienne n'a d'ailleurs pas manqué de se délecter de sa prière pour avoir un fils ou encore de saluer l'élégance et le charisme de notre première dame.  

"Surprise et touchée" par cette ferveur, Carla Bruni aurait confié à une journaliste de Paris Match, en riant légèrement, que "Ça change de la France." Cinq petits mots immédiatement disséqués par Voici.fr qui s'interroge sur le fond de la pensée de la chanteuse. Pour le site, aucun doute, l'ex-mannequin connaît très bien le poids que chacun de ces mots a dans la presse française.  

Publicité

Quel message a-t-elle donc voulu envoyer au peuple français ? La première dame ne supporterait-elle plus l'exposition médiatique dont elle fait l'objet ? Ou peut-être préférerait-elle une mise en lumière différente ? Serait-elle exaspérée par les critiques sur son passé de croqueuse d'hommes ou encore des rumeurs sur des liaisons qu'on lui prête ? Difficile d'y croire pour celle qui a eu l'habitude au cours de sa carrière d'être sous les feux des projecteurs.  

Publicité
Qu'elle sache parfaitement en jouer, ou qu'elle soit encore toute chamboulée de sa visite en Inde, comme le sont nombre de voyageurs qui en reviennent, une chose est sûre Carla Bruni-Sarkozy est de retour et fait, malgré elle, de nouveau la une de la presse people.

© PR Photos

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité